Article 

Pour Reims, ce match face au PSG «aura la saveur d’une finale»

Publié le mercredi 22 janvier 2020 à 9:10 par Hugo Lou Yus
Le PSG se déplace à Reims ce mercredi soir avec pour objectif de décrocher son billet pour la finale de la dernière édition de la Coupe de la Ligue. Le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, s’est exprimé sur ce match lors d’un entretien pour Le Parisien. Il ne s’interdit pas le rêve d’éliminer le club parisien et ainsi se hisser au Stade de France pour la première fois.

Le Stade de Reims, qui reste sur deux victoires consécutives face au PSG, ne cache pas sa satisfaction de retrouver le club de la capitale : «J'ai encore en tête nos deux dernières victoires. Quant au tirage, j'étais surtout heureux que le match se joue à Reims. Quoi qu'il advienne, cette rencontre aura pour nous la saveur d'une finale, il y aura très peu de Parisiens, le stade sera 100 % acquis à notre cause» avoue le président des Rouge et Blanc, Jean-Pierre Caillot. Le patron rémois, âgé de 58 ans, sait tout de même que battre le Paris Saint-Germain sera loin d’être une tâche facile : «Vu le nombre de personnes qui me répètent que Reims l'a déjà fait, je pourrais les écouter et complètement m'enflammer. Mais je reste lucide, à 90 minutes du Stade de France, le PSG va débarquer avec toute la cavalerie et je crains qu'elle soit bien motivée.» 

Reims dispose de la meilleure défense du championnat cette saison tandis que le PSG est, quant à lui, l’équipe la plus prolifique. Jean-Pierre Caillot admet qu’être la meilleure attaque permet de partir avec un avantage : «L'objectif étant de marquer un but de plus que son adversaire, quand on a la meilleure attaque, on part avec un avantage». Questionné sur sa préférence d’affronter Paris avec ou sans ses stars, le président a répondu avec humour : «Si j'avais eu besoin de vendre des billets, j'aurais milité pour que Paris vienne au grand complet. Mais comme on a tout vendu en à peine trois jours, je ne serais pas contre une petite équipe.»

Jean-Pierre Caillot en a également profité pour revenir sur les propos de Thomas Tuchel concernant les matches aux horaires tardifs, puisque la rencontre aura une nouvelle fois bien lieu à 21 heures : «Moi, je reste concret : les matches à 21 heures permettent d'emmagasiner un max de notoriété et sont un plus dans la répartition des droits TV…Si Reims devait jouer à 21 heures, croyez-moi, je m'en accommoderais. Bien sûr, ce n'est pas le top en termes de récupération. Mais on a affaire à des sportifs de haut niveau. Quand on fait la Ligue des champions, on est habitué à ce type d'horaires et aux déplacements. Mais j'avoue qu'hier encore, j'ai croisé des gens me disant qu'ils ne viendraient pas au match car les enfants avaient école le lendemain.»

Vainqueur de la première édition de la Coupe de la Ligue, le PSG est toujours en lice pour remporter la dernière. Mais Jean-Pierre Caillot a, lui, rappelé des anciens souvenirs : «Ce serait un beau symbole ! Mais je n'oublie pas que le Stade de Reims avait remporté une des éditions de l'ancienne version de l'épreuve, il y a 25 ou 30 ans (NDLR : la Coupe d'été 1991). Alors ça m'arrangerait bien que le PSG ne veuille pas de sa finale.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux