Article 

Un autre regard sur PSG/Dortmund : un Kimpembe taille patron

Publié le mardi 24 mars 2020 à 10:54 par Thibaut Brossard
On l’a dit et répété, la performance défensive de l’ensemble de l’équipe fut l’une des raisons du succès parisien face à Dortmund en huitième de finale de la Champions League. Mais comment ne pas mettre en évidence celle du pilier de la défense centrale, Presnel Kimpembe ? Retour en chiffres sur la performance XXL du joueur formé au club.

Si l’on ne devait retenir qu’une seule image de la fin de match sous pression qu’ont vécue les Parisiens face à Dortmund (pas tant à cause des rares occasions allemandes, qu’en raison du passif historique en la matière), ce sont les dégagements dans sa surface de Kimpembe. Solide, le défenseur central français ne flanche pas et repousse, parfois même du pied droit, les centres et autres assauts désordonnés de Sancho et consorts. Comme un symbole pour celui par qui le malheur est arrivé il y a un an pile, au même endroit, face à Manchester United avec ce maudit pénalty sifflé en toute fin de rencontre le 6 mars 2019.

Record de dégagements sur un match cette saison

Au final, ce sont pas moins de sept dégagements que le site spécialisé Whoscored a comptabilisé pour Presko. Un record pour lui, et même pour n’importe quel joueur du PSG, cette saison, toutes compétitions confondues ! Pour se faire une idée de la performance, il tourne en moyenne à deux par match en Ligue 1. Le contraste avec le match aller où il n’en a pas réalisé un seul, est saisissant. Il est d’ailleurs, et de loin, celui qui en a réalisé le plus sur cette rencontre.

Paris a pu compter sur ses guerriers

Autre catégorie statistique dominée par Kimpembe dans ce match : les duels. Le champion du monde 2018 a remporté 9 de ses 11 duels (dont 3 sur 4 de la tête), soit 82 %, plus haut ratio de la partie. Côté parisien, il devance Gueye (9/12) et Kehrer (6/9). Les guerriers ont répondu présent. La différence avec l’aller, pour ces 3 postes est flagrante : Kimpembe avait gagné 5 duels sur 8, mais Gueye 5 sur 11 et Meunier 2 sur 6.

Pour conclure sur le match complet de Kimpembe, il faut également rajouter 5 ballons récupérés, 2 interceptions, 3 tacles réussis sur 3, et 1 seule faute commise pour 3 subies. Bref, un vrai match de défenseur de très haut niveau. De quoi effacer, en partie au moins, le douloureux souvenir du 6 mars 2019.

Les autres épisodes autour de PSG/Dortmund :

  1. La fausse domination du BVB dans les tirs
  2. Paris apprend à gagner sans le ballon
  3. Le BVB victime des balles perdues
  4. De l'importance de bien répartir ses attaques
Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

mercredi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux