Article 

Eriksen a refusé le PSG (Gazzetta)

Publié le mercredi 7 octobre 2020 à 8:22 par Marius Cassoly
Selon la Gazzetta dello Sport, le PSG a contacté l'Inter Milan ces dernières semaines afin d'obtenir le prêt de Christian Eriksen. Une demande refusée par le club italien et le joueur lui-même.

Le mercato estival 2020 du PSG s'est conclu lundi soir avec trois nouvelles recrues enregistrées en un peu plus de 24 heures : Moise Kean, Danilo Pereira ainsi que Rafinha Alcantara, en plus d'Alessandro Florenzi et Alexandre Letellier un peu plus tôt dans le mois de septembre. Mais si les joueurs susmentionnés ont bel et bien rejoint la capitale française, d'autres n'ont pas suivi le même chemin alors que la direction parisienne a visiblement exploré de nombreuses pistes tout au long de l'été, comme celles menant à Dele Alli de Tottenham et Antonio Rüdiger de Chelsea.

De son côté, Téléfoot la chaîne expliquait que Leonardo avait également tenté de recruter le latéral gauche Rayan Aït-Nouri, finalement prêté à Wolverhampton par Angers, et que Thomas Tuchel avait fait de Luis Suarez sa priorité. Au rayon des coups tentés par le club parisien, on retrouve aussi un certain Christian Eriksen, auteur de 28 apparitions mais seulement 12 titularisations depuis son arrivée à l'Inter Milan en janvier dernier. Selon les informations de la Gazzetta dello Sport, le PSG, l'Atlético Madrid et le Hertha Berlin ont contacté l'Inter Milan ces dernières semaines pour tenter de faire venir le milieu offensif danois sous la forme d'un prêt jusqu'à la fin de la saison. Une requête refusée par le club italien et le joueur lui-même. 

Christian Eriksen et le PSG, des rumeurs qui ne datent pas d'hier puisque l'ancien joueur de Tottenham est associé au club parisien par la presse depuis plusieurs années. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux