Article 

Newcastle sous pression, Bruno Guimarães « très heureux » mais bientôt vendu ?

Publié le jeudi 6 juin 2024 à 18:39 par Jean Chemarin
Six clubs anglais, dont Newcastle, risquent de devoir vendre des joueurs importants d'ici le 30 juin pour se conformer au fair-play financier de la Premier League, sous peine d'une réduction de points. La vente de Bruno Guimarães est présentée comme celle pouvant régler les soucis financiers des Magpies, mais le Brésilien s'est dit « très heureux » dans son club actuel.

Si l'UEFA a son fair-play financier et les sanctions qui vont avec, la Premier League a mis en place depuis plusieurs années ses propres règles financières, appelées dans la langue de Shakespeare "Profit and Sustainability Rules" (PSR), soit en français "Règles de profit et de durabilité".

L'idée de base est simple, les clubs de Premier League ne peuvent pas dépenser plus qu'ils ne gagnent et ont un déficit autorisé, sur une période de trois ans, d'environ 123 millions d'euros. Quand bien même tous les clubs de Premier League ont des actionnaires fortunés, si des clubs dépassent ce déficit autorisé de 123 millions d'euros, ils s'exposent à de lourdes sanctions comme des retraits de points.

Newcastle sous la menace d'un retrait de points

Lors de la saison 2023/2024, Everton s'est ainsi vu retirer dix points en novembre. Une sanction finalement réduite à six unités en février. Plus récemment, Nottingham Forest s'est vu infliger un retrait de quatre points. Ce jeudi, Sky Sports annonce que six clubs de Premier League sont sous la menace d'une sanction : Chelsea, Aston Villa, Newcastle, Everton, Nottingham Forest et Leicester City, de retour dans l'élite un an après l'avoir quittée.

Les exercices comptables des clubs s'achèvent au 30 juin et les six clubs mentionnés ci-dessus vont donc devoir probablement réaliser une voire plusieurs grosses ventes d'ici la fin du mois pour rester dans les clous du fair-play financier de la Premier League. Et selon la presse anglaise, Alexander Isak et Bruno Guimarães sont les deux joueurs des Magpies susceptibles d'être vendus d'ici cette date.

Pourquoi une vente de Bruno Guimarães ferait les affaires de Newcastle

Le Brésilien est même le grand favori puisqu'il a une valeur marchande importante tout en ayant dans le même temps une valeur comptable inférieure à celle du Suédois. Recruté à l'OL en janvier 2022 contre 42 M€ + 8 M€ de bonus, son transfert ne pèse plus "que" 21 M€ dans les comptes de Newcastle, le reste ayant déjà été amorti.

Si Newcastle le vend par exemple 117 M€ d'ici le 30 juin, soit le prix de sa clause libératoire (qui est payable en trois fois et n'est valable que jusqu'au 24 juin), Newcastle ferait alors un profit "comptable" de 96 M€ (117-21), ce qui lui permettra normalement d'échapper à une sanction de la Premier League.

Selon Sky Sports, une vente d'Alexander Isak, qui est estimé lui aussi à environ 117 M€, ne rapporterait comptablement "que" 67 M€ aux Magpies, qui doivent encore amortir 50 M€ sur son transfert. Ce qui pourrait donc pousser le club anglais à privilégier une vente de son milieu brésilien. Dans la presse britannique des derniers mois, l'avant-centre était d'ailleurs présenté comme plus intouchable que le milieu de terrain.

Bruno Guimarães se dit « très heureux » mais ne sait pas son avenir

Interrogé par la presse brésilienne, Bruno Guimarães a fait le point sur sa situation et il semble bien conscient que tout ne dépend pas de lui : « Pour être honnête, mon avenir est entre les mains de Dieu. J'ai un contrat avec Newcastle, je suis très heureux, comme je l'ai dit, je sais à quel point ils m'apprécient, je sais tout ce que j'ai fait pour le club. En résumé, j'ai un contrat, je suis heureux. Je ne sais pas ce qui peut se passer, nous savons tout sur le Fair-Play Financier, mais ce que je peux dire, c'est que je me sens heureux. »

Invité par TNT Sports à commenter les rumeurs le concernant, il a encore fait preuve de la plus grande transparence possible : « C'est évidemment très agréable de voir son nom associé à de grands clubs, cela montre que je fais bien mon travail, mais cela ne m'inquiète pas du tout. Comme je l'ai dit, je suis heureux au club, je suis très heureux, alors voyons ce qui va se passer. Je ne suis pas pressé, je suis heureux, et c'est à Dieu de décider, on verra ce qui va se passer. »

Le PSG aurait jeté l'éponge pour Bruno Guimarães 

Reste désormais à savoir à quel point le PSG est en mesure d'accueillir le joueur. Ces dernières semaines, plusieurs sources ont annoncé que le club parisien n'était plus sur le dossier de l'ancien Lyonnais, jugé trop onéreux. Récemment, c'est Manchester City qui était présenté comme le grand favori à l'acquisition de Bruno Guimarães, qui a encore réalisé une saison pleine à titre individuel.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

samedi 22 juin

vendredi 21 juin

jeudi 20 juin

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee