Article 

Quelles options pour le futur de Navas ?

Publié le jeudi 12 mai 2022 à 18:08 par Mathias Luis
Pour Keylor Navas, la concurrence avec Gianluigi Donnarumma doit « changer d’une manière ou d’une autre. » De quoi faire penser à un départ du PSG, qui semble être la tendance indiquée pour le gardien costaricien, même si les options pour son futur devraient être limitées.

La concurrence entre Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma n'a pas ravi les deux principaux intéressés. En termes de temps de jeu, les deux portiers du PSG sont au coude à coude, mais c’est le plus jeune des deux qui semble avoir pris l’ascendant lors des grosses échéances de Ligue des Champions. Pour Keylor Navas, cette situation doit « changer d’une manière ou d’une autre » comme il l'a déclaré après Angers/PSG (0-3). Seulement, les options pour le futur du gardien du PSG pourraient s’avérer limitées. 

Avec ses dernières déclarations et celles de Gigio Donnarumma, il est difficile d’imaginer un statu quo prolongé concernant la situation des deux gardiens titulaires. Passer numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens du PSG ne saurait satisfaire ni le Costaricien, puisqu’il perdrait encore en temps de jeu, ni le club, au vu de son salaire estimé à 12M€ brut annuels. La solution toute trouvée tend vers un départ, mais les options ne sont pas légion.

Un profil de gardien et un salaire important qui pèsent au moment d'un départ

D’abord, son profil de gardien relativement petit (il ne mesure que 1,85m) ne joue pas vraiment en faveur d'un départ outre-Manche, où plusieurs clubs pourraient pourtant payer son salaire. Mais le championnat anglais requiert des aptitudes aériennes que le gardien costaricien du PSG n’a pas forcément. La Premier League est le championnat où le jeu est le plus aérien et les qualités de Navas ne sont pas vraiment dans ce domaine.

On peut également vraisemblablement écarter l’Allemagne, où l’adaptation à un mode de vie bien différent de celui qu’il a connu toute sa vie paraît désormais compliquée à 35 ans. Il faut ajouter à cela que, chez les clubs les plus riches du pays, Dortmund a trouvé son gardien en la personne de Gregor Kobel tandis que Manuel Neuer est toujours aussi indéboulonnable au Bayern. 

Du côté de l'Espagne, l’Atlético de Madrid paraît être la seule option viable. Jan Oblak est en fin de contrat en 2023 et n’est plus aussi performant qu’à une époque. Une prolongation est longtemps restée en suspens, mais le vent semble avoir tourné et elle serait toujours sur la table. Mais avant d'éventuellemenet recruter Navas, les Colchoneros auraient besoin de se séparer de leur portier s’ils veulent attirer le gardien costaricien. Ailleurs, les places sont prises au Barça, malgré les critiques visant régulièrement ter Stegen, et au Real Madrid tandis que les autres clubs pourraient difficilement payer son salaire. 

Du côté de l’Italie, l’Inter a déjà trouvé le remplaçant de Handanovic en la personne d’André Onana. Le Milan est très satisfait de Mike Maignan alors que la Juventus ne troquera pas Szczesny (32 ans) pour un gardien encore plus vieux. La dernière option viable pour Keylor Navas en Serie A serait Naples, qui va enregistrer le départ de Lorenzo Insigne et possiblement de Dries Mertens, les deux plus gros salaires du club. Potentiellement de quoi dégager suffisamment de masse salariale pour accueillir Keylor Navas, d’autant plus que le titulaire David Ospina est en fin de contrat en juin et son remplaçant Alex Meret, pas toujours irréprochable, en 2023. Mais les salaires napolitains sont très loin des parisiens et Navas devrait diviser le sien par deux voire trois pour signer avec les Partenopei.

Reste également d'autres pistes moins évidentes pour le triple vainqueur de la Ligue des Champions. Au Portugal, Benfica n'est pas vraiment satisfait de Vlachodimos et n'a pas hésité à recruter des vieilles gloires ces dernières saisons mais la direction est en train de changer et le salaire de Navas semble toujours trop important. Côté Porto, Diogo Costa est performant et a un contrat de longue durée même si les Dragons sont toujours ouverts à une vente en cas de bonne offre. Y voir Navas quelques années après Casillas, cela semble impossible à cet instant.

De l'autre côté de l'Atlantique, les Etats-Unis ou le Mexique, afin de se rapprocher de son pays natal, pourraient être une solution mais les salaires locaux sont très loin de ceux pratiqués en Europe à moins d'être une star. Navas en est bien une, mais ce sont en général les joueurs offensifs qui touchent le pactole, jamais les défenseurs et encore moins des gardiens de but. 

Par conséquent, pour Keylor Navas, à qui la concurrence avec Gianluigi Donnarumma déplaît au point d’avoir évoqué un départ avec ses proches, trouver des options sérieuses sera vraisemblablement difficile pour lui cet été. On voit pourtant mal comment la situation pourrait rester en l’état la saison prochaine au PSG, Leonardo ayant indiqué qu’il n’y aurait « aucun problème à prendre une décision » si une solution qui convenait à tous était trouvée. D'un côté ou de l'autre, des concessions importantes vont devoir être faites.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux