Article 

Tuchel ne s'inquiète pas pour son avenir mais juge « nécessaire » des recrues

Publié le mardi 15 septembre 2020 à 16:32 par Philippe Goguet
Alors que son équipe vient d'enchaîner trois défaites consécutives, Thomas Tuchel vit très sereinement la situation. En revanche, il attend des recrues pour compléter son groupe, notamment en défense.

Le PSG reste sur trois défaites consécutives, certes réparties sur deux saisons différentes, et le coach parisien Thomas Tuchel est logiquement un peu plus sous pression. De là à imaginer un départ, c'est visiblement hors de propos puisque, interrogé sur le sujet, l'Allemand ne l'avait même pas imaginé : « Si je dois continuer au PSG ? Mais contre Metz ou après la saison ? C'est toujours comme ça... S'il perd en finale, il doit partir. S'il perd contre Dortmund, il doit partir. S'il perd ça, ça ou ça, ce n'est pas nouveau, il n'y a rien de nouveau. C'est un sport ici, et c'est vous (la presse) qui faites ça non ? Ce n'est pas nous. Je ne lis absolument rien donc je reste calme, c'est mieux. »

« Si tout le monde veut dire qu'on a une crise de résultats, oui, c'est la réalité et ce n'est pas un problème de l'accepter. »

L'entraîneur parisien ne va pas pour autant nier une crise de résultats : « C'est la réalité, on a trois défaites consécutives et nous ne sommes pas habitués à ça. Mais c'est toujours important qu'on regarde le contexte et la relation liés à ces résultats. La réalité, c'est qu'on a fait un bon match lors de cette phase et on ne peut pas seulement regarder les résultats. Si tout le monde veut dire qu'on a une crise de résultats, oui, c'est la réalité et ce n'est pas un problème de l'accepter. On ne peut contrôler que notre performance, notre structure et notre qualité sur le terrain et on doit accepter qu'on joue sans attaquants, avec des joueurs positifs au Covid-19, sans matches amicaux, sans préparation et c'était clair pour moi qu'on pouvait avoir une première phase en début de saison difficile. J'étais presque surpris de notre qualité contre Marseille, il y avait une voire deux classes d'écart entre les deux équipes. Donc je suis très calme, c'est exactement ce qu'on veut. Si on a des attaquants sur le terrain, on gagnera des matches, c'est facile. »

S'il est privé d'attaquants de façon temporaire avec les suspensions des uns et les problèmes d'infirmerie des autres, le coach du PSG voit aussi son secteur défensif être décimé et il n'a pas caché qu'il souhaitait des recrues. Mais plutôt un milieu de terrain ou un défenseur central  ? Il répond : « Un des deux, bien sûr. Peut-être les deux mais ce n'est pas un secret : on a perdu 4 joueurs avec Thiago Silva, Choupo-Moting, Edi Cavani et Thomas Meunier. Nous avons recruté Alessandro Florenzi pour Meunier et on va essayer sur un des deux postes. On doit. Si on veut tenir nos objectifs, c'est nécessaire. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux