Article 

Une équipe du PSG au travail pour prouver les propos d'Alvaro à Neymar (LP)

Publié le mardi 15 septembre 2020 à 17:21 par Philippe Goguet
Le PSG met tout en oeuvre pour prouver qu'Alvaro Gonzalez a bien tenu des propos racistes à Neymar lors de PSG/OM : le club a mandaté une équipe et s'apprête à faire de la lecture labiale à partir des images de beIN Sports.

Le PSG a vite pris au sérieux l'affaire opposant Neymar à Alvaro Gonzalez lors du récent PSG/OM et ne s'est pas arrêté à la diffusion d'un communiqué de soutien au joueur brésilien de 28 ans. Comme le révèle Le Parisien ce mardi au surlendemain de la partie, le PSG « a mandaté une petite équipe pour disséquer à nouveau chaque image » des incidents ayant opposé les deux hommes. Mais comme l'avait déjà conclu Téléfoot qui diffusait la rencontre, impossible de trouver la preuve des propos racistes dénoncés par Neymar.

Il n'empêche que le club de la capitale ne s'est pas arrêté là et bénéficie désormais des fameuses images dévoilées par beIN Sports Moyen Orient, la chaîne ayant placé au Parc des Princes une caméra isolée sur Neymar à laquelle ni Téléfoot ni le PSG n'avaient eu accès jusque-là. BeIN Sports a bien évidemment fourni ces images au PSG, tandis que l'OM les a demandées, et l'analyse de la petite équipe mandatée par le club parisien va désormais pouvoir reprendre la recherche d'une fameuse preuve des propos.

Dans les fichiers fournis, le son de l'altercation n'est toutefois pas audible, ce qui complique fortement la tâche du PSG dans cette affaire. Mais Paris ne s'arrête pas là pour autant et a entamé deux actions selon le journal régional : une équipe de spécialistes est au travail pour tenter d'exploiter techniquement les images mais des experts en lecture labiale ont aussi été engagés afin d'analyser ce que dit réellement Alvaro Gonzalez à Neymar. 

Et alors que tout semblait bien compliqué en l'absence d'élément sonore probant qui aurait fait office de preuve irréfutable, le PSG se montre désormais confiant dans cette optique selon Le Parisien, tout particulièrement concernant l'utilisation du mot « mono », singe en espagnol, qui a fait sortir Neymar de ses gonds. Les experts vont désormais devoir trouver de quoi accréditer la version de Neymar, toujours aussi remonté contre Alvaro et ne retirant rien de sa version. 

Pour rappel, une fois d'éventuelles preuves trouvées, ce sera à la commission de discipline de juger l'affaire. Interrogé en conférence de presse ce jour, Thomas Tuchel a admis ne pas savoir s'il y avait réellement une plainte de Neymar auprès de la police dans cette affaire. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux