Article 

Tirs de loin et tirs cadrés, les bons et mauvais élèves du PSG

Publié le samedi 9 mai 2020 à 19:11 par Thibaut Brossard
Dans ce deuxième volet de notre étude consacrée aux statistiques relatives aux tirs des joueurs du PSG, nous allons nous intéresser aux frappes de loin, éternel point faible de l’équipe de la capitale, aux pourcentages de tirs cadrés et aux positions de frappes privilégiées par chaque joueur.

On l’a rappelé dans l’article consacré aux tirs de l’équipe en général, les frappes de loin sont une arme très peu utilisée par le PSG, et ce depuis plusieurs saisons. Pourtant, certains joueurs essayent d’inverser cette tendance comme le montre le graphique ci-dessous :

Les Argentins Di Maria et Paredes sont à eux deux les auteurs de près de la moitié des tirs hors surface du PSG en Ligue 1 cette saison (53/119). Pour El Fideo, ces frappes lointaines représentent près d’un tir sur deux (35/74, dont 5/7 à Dijon). D’ailleurs, avec 35 frappes de loin, il est 4ème de ce classement de toute la Ligue 1 (1er Cyprien avec 46). Il n’a malheureusement pas encore marqué de cette distance cette saison en Ligue 1 (6 la saison passée).

« Le capitaine », lui, a pris l’intégralité de ses tirs de l’extérieur de la surface depuis le début de saison en Ligue 1 (18 sur 18, dont 4 à Montpellier) ! C’était déjà le cas l’an dernier pour l’ancien de Boca, ce qui signifie qu’en deux saisons, il a déclenché 32 tirs avec le PSG, tous de l’extérieur de la surface !

Aucun tir de loin pour Icardi, 1 seul pour Cavani

Neymar a également un taux de frappes de loin supérieur à la moyenne de l’équipe, mais certainement favorisé par l’exécution des coups-francs (comme Di Maria). Ceux qui « plombent » la moyenne sont les avant-centres de l’équipe : Mbappé a pris seulement 13 tirs de loin (15 % de ses frappes), Cavani un seul (4 %) et Icardi tout simplement aucun ! L’Argentin n’a jamais été un gros frappeur (0.3 par match l’an passé avec l’Inter) ; en revanche, Cavani, en Italie, ou même au PSG, avait l’habitude de davantage prendre sa chance de loin (cf. graphe ci-dessous).

Lors de sa période italienne, El Matador prenait en moyenne un quart de ses tirs de l’extérieur de la surface. Ce taux, pourtant stable lors de ses deux premières saisons en France, est tombé à 15 % à Paris en moyenne sur ses sept saisons.

Il paraît évident qu’il manque à cet effectif, en plus des coup-francs de Neymar et des frappes de Di Maria un expert en frappes lointaines, qui forcerait les « bus » compactes adverses à s’effriter un peu. La présence de Paredes dans le onze est trop irrégulière, et ses buts de loin restent rares (9 en carrière en championnat). Les défenseurs, quant à eux, n’ont jamais fait la démonstration qu’ils avaient cette aptitude, ni même l’envie de tenter leur chance : 4 frappes de loin jusque-là cette saison et seulement 2 buts de cette distance en carrière en championnat pour l’ensemble des défenseurs de l’effectif (1 pour Thiago Silva en 2011-12 avec Milan et 1 pour Kurzawa avec Paris en 2015-16) !

Qui sont les joueurs qui cadrent le plus ?

Mbappé, tout en haut à droite du graphe ci-dessus, est donc à la fois l’attaquant qui tente le plus sa chance (5.2 par 90 minutes) mais aussi celui qui cadre le plus (56 %). Icardi, certes avec un nombre de tirs deux fois moins important (2.6 par 90 minutes) a un taux de précision aussi fort. A l’autre extrémité du graphe, on retrouve Di Maria (32 % de tirs cadrés) et Sarabia (33 %).

Un lien évident peut donc être fait entre la proportion de tirs cadrés et la propension à tenter sa chance de loin. Icardi et Mbappé frappent majoritairement de près, tandis que Di Maria affectionne les tirs lointains. On est plus étonnés du faible taux de tirs cadrés de Sarabia puisqu’il ne prend que 27 % de ses tirs d’en dehors de la surface. L’an dernier avec Séville, il cadrait plus (41 %) avec pourtant un taux de frappes de loin plus élevé (37 %).

Cavani, avec un taux de « cadrage » de 39 % est également bien en-deçà de ses standards en carrière à Paris jusque-là (48 %), ou même en Italie (42 %).

Les modèles à suivre ? Kehrer et Kouassi. Ils ont tous les deux cadré les trois frappes qu’ils ont réalisées ! 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 10 août

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux