Article 

Le match, Mbappé, Messi, Mendes, Ramos, etc, la conf' complète de Pochettino avant PSG/OL

Publié le samedi 18 septembre 2021 à 17:36 par Fouzia
Mauricio Pochettino était en conférence de presse à la veille de PSG/OL, l'occasion pour lui de faire le point sur l'infirmerie avec les cas Mbappé et Ramos, d'évoquer la gestion de son effectif avec la future trêve internationale, de revenir sur le match contre Bruges et se projeter sur celui contre l'OL, ou encore de commenter l'intégration du jeune Nuno Mendes.

AU MICRO DE PSG TV

L’OL est l’une des équipes les plus talentueuses de Ligue 1, comment voyez-vous cette rencontre ? 

« Je crois que ce sera un match très compliqué. Lyon est une très bonne équipe, je connais le coach. Ce sera difficile, cette équipe a des joueurs incroyables et bien sûr, il y a toujours la rivalité entre Paris et Lyon. Pour moi, ce sera une rencontre difficile. »

Vous étiez un joueur viril, vous ?

« Je crois (il rit). » 

Dans ce type de matches, il y a toujours de la tension. Comment fait-on, en tant que coach, pour oublier le joueur qu’on a été et gérer les émotions de ses propres joueurs ?

« Le plus important, c’est d'être calme avant le match. Après, quand le match commence, c’est difficile de tout contrôler. Le plus important, c’est de contrôler tout ce qu’on peut, de jouer le mieux possible, d’avoir confiance dans les joueurs et leur volonté de gagner le match et de rester concentrés uniquement sur l’envie de mieux jouer que l’adversaire. »

On a beaucoup parlé du fait que les joueurs doivent apprendre à se connaître entre eux pour créer des automatismes mais vous aussi, vous devez apprendre à connaître les joueurs que vous entraînez pour la première fois. Comment faire ?

« C’est une chose impossible à anticiper. C’est pour ça que nous avons besoin de la pré-saison pour apprendre nous aussi à les connaître. Mais quand la compétition commence, nous ne disposons plus de ce temps. Nous devons le faire au quotidien : construire une bonne connexion, avoir une bonne communication entre nous tous, consacrer une partie du temps d’entraînement à être ensemble. Nous avons besoin de temps mais nous avons des joueurs très talentueux. Même si ça n’arrivera peut-être pas du jour au lendemain, je suis persuadé que nous finirons par trouver le meilleur moyen de performer ensemble et atteindre nos objectifs. »

On vous entend dire quelques mots en français, c’est pour bientôt ?

« (Il répond en français) Maintenant, c’est pas facile pour moi. C’est difficile entre l’anglais, l’espagnol et le français… (Il finit en anglais) Mais ça arrive. (rires) »

EN CONFÉRENCE DE PRESSE

Kylian s'est entraîné normalement aujourd'hui. Êtes-vous confiant pour sa participation au match de demain ?

« Il s'est entraîné aujourd'hui avec l’équipe en prenant certaines précautions. Nous sommes contents de l’évolution et nous verrons demain comment il répond à l'entraînement d'aujourd'hui et s’il fera partie du groupe. »

Après le match contre Bruges mercredi, vous évoquez le manque de solidité, de consistance de votre équipe, notamment en seconde période. Comment remédier à ça ? Une défense à cinq fait-elle partie des options ?

« De manière ponctuelle, nous avons manqué de solidité lors du match contre Bruges »

« De manière ponctuelle, nous avons manqué de solidité lors du match contre Bruges mais cela ne veut pas dire que nous allons répéter cette contre-performance lors des prochains matches. Une mauvaise performance ne veut pas dire que nous doutons du chemin que nous nous sommes tracés. Les changements de système sont toujours des options pour toutes les équipes, aussi bien en attaque comme en défense. Tous les entraîneurs envisagent différentes alternatives qui dépendent aussi de l’état de forme des joueurs. »

Pensez-vous, comme Leonardo l’a déclaré au sujet de Messi, que ce type de joueurs doit être protégé sur le terrain par les arbitres en Ligue 1 ?

« Comme je le répète souvent, je n’ai pas à commenter ni remettre en cause ce que dit mon directeur sportif ou mon président. Il s’est exprimé très clairement et c’est donc la position officielle du club sur le sujet. »

On a vu contre Bruges que le PSG a peut-être des problèmes d'automatisme surtout dans le jeu offensif. Comment remédier à ça en jouant tous les 3 jours entre les absents, suspendus ou blessés ?

« Il faut juste du temps  »

« Le PSG a fait un match nul à Bruges et tout ce que je disais jusqu’ici s’avère plutôt vrai aujourd’hui. Il est normal que nous ayons besoin de temps pour mettre en place des automatismes, apprendre à se connaître, à créer des liens entre les joueurs. Il faut juste du temps. Nous avons une équipe très talentueuse et à un moment ou un autre, nous finirons évidemment par obtenir les résultats que nous souhaitons. »

Plusieurs joueurs comme Kimpembé, Wijnaldum ou Mbappe sont touchés, d’autres ont des préparations physiques incomplètes… Allez-vous procéder à un turnover pour les ménager lors des 3 prochains matches ?

« C’est une hystérie et une folie ce que vit le football aujourd’hui »

« Oui, nous essaierons d’utiliser tout le monde, tout en maintenant un certain équilibre. Nous ne pensons pas seulement au fait qu’ils reviennent de trêve internationale mais aussi au fait qu’ils devront repartir dans quelques semaines. Certains joueurs sud-américains devront jouer trois matches dont un le jour où nous affronterons Angers ici. C’est une hystérie et une folie ce que vit le football aujourd’hui. Il est donc normal que nous, qui avons besoin de résultats, devions gérer tout ça, donner du repos aux joueurs pour leur équilibre, pour les maintenir en forme sans leur faire courir de risques de blessures. »

Est-ce une motivation particulière de jouer contre Lyon, qui est l’un des challengers du PSG pour le titre ?

« Non, ce n’est pas une motivation particulière. Ce qui nous motive, c’est de jouer, que ce soit un match de championnat, de Ligue des Champions ou de coupe, ou même un match amical. Revêtir le maillot parisien pour jouer est toujours une motivation. Bien sûr, nous savons aussi combien un match peut transcender. (Lyon) est un rival historique et nous connaissons l’importance de ce match. »

Ce match contre l'Olympique Lyonnais est-il selon vous la vitrine parfaite de la Ligue 1, la meilleure affiche possible ?

« Il y a de très bonnes équipes, de très bons clubs historiques. Ce n’est pas uniquement un Paris-Lyon qui reflètera ou mettra le plus en lumière le championnat français. Il y a beaucoup de clubs importants, d’excellents matches et je suis certain que nous en verrons beaucoup qui reflèteront le très bon niveau de notre ligue. »

Nuno Mendes a fait une excellente entrée contre Bruges. Qu’avez-vous pensé de sa prestation, et est-il prêt physiquement à débuter contre Lyon ?

« Nuno Mendes aura progressivement l’opportunité de jouer plus »

« Il nous a rejoints le dernier jour du mercato donc il a encore besoin de temps pour apprendre à connaître ses coéquipiers et inversement. Il aura progressivement l’opportunité de jouer plus et nous verrons s’il débutera demain, nous y réfléchissons en tout cas. »

Que pouvez-vous faire pour régler la situation de vos joueurs sud-américains qui devront jouer un match à l’autre bout du monde en même temps que vous affronterez  Angers ici ?

« (Il répond en français en riant) Rien, rien de rien. (Il reprend en espagnol) Les clubs sont parfois sans défense dans ce type de situations. Mais nous comprenons aussi les fédérations et leurs intérêts. Peut-être qu’en tant que club, nous avons beaucoup d’empathie parce que nous nous mettons à la place des joueurs et des équipes nationales. Mais il s’agit clairement d'une situation à corriger dans le futur parce qu’elle détruit parfois l’équilibre entre les clubs et les sélections, non seulement en termes d’intérêts économiques mais aussi au niveau sportif. Il y a un vrai décalage et il faut corriger ça à l’avenir. »

Demain, ce sera la première à domicile avec le maillot du Paris-Saint-Germain de Messi. Vous en a-t-il parlé ? Est-ce un événement pour lui ?

« Messi est calme, tranquille »

« Il est calme, il est tranquille. Bien sûr, il pense qu’il fera sans doute ses débuts demain devant ses supporters, et ce serait une très belle chose. Mais le plus important reste que l’équipe soit concentrée et qu’elle puisse faire une meilleure performance qu’en Ligue des Champions, et évidemment gagner le match. »

Semaine après semaine, on constate la présence de Sergio Ramos dans les bulletins médicaux du PSG. Il est dans la liste des reprises individuelles depuis quelques jours. Pouvez-vous nous décrire plus précisément son état physique, celui que vous voyez au quotidien, et nous donner une vision précise du moment où vous pouvez l'utiliser ?

« Nous n’avons pas de date ni de vision précise concernant sa disponibilité mais nous sommes persuadés qu’il sera de retour prochainement. Il est en phase de récupération, avec un bon état d’esprit. Évidemment, tout joueur souhaite rejouer le plus rapidement possible. Ce qui le rend heureux, c’est d’être sur le terrain, de s’entraîner. Mais bon, nous sommes tranquilles et lui doit l’être aussi. Quand il aura pleinement récupéré et qu’il aura retrouvé le niveau de ses coéquipiers, il est évident qu’il aura la possibilité de jouer. Nous espérons que ça arrivera bientôt. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

dimanche 17 octobre

samedi 16 octobre

vendredi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux