Article 

Ramos, Verratti, Bernat, les rumeurs sur lui, etc, la conf' complète de Pochettino avant Saint-Étienne/PSG

Publié le samedi 27 novembre 2021 à 15:54 par Arthur Verdelet
Trois jours après la défaite à City et surtout à la veille de Saint-Étienne/PSG, Mauricio Pochettino était en conférence de presse, l'occasion pour lui d'évoquer les cas Ramos, Verratti ou encore Bernat ; mais aussi de parler des bruits autour de lui. Il a une nouvelle fois démenti toute envie de départ.

Sergio Ramos faisait pour la première fois partie du groupe mercredi contre Manchester City (1-2). Comment s’est-il comporté au sein de l’équipe hors du terrain, et quel a été son rôle sur le banc. Qu’est-ce que sa présence change ?
« Sergio s’est comporté normalement, comme un professionnel, bien. Il a essayé d’aider l’équipe, de manière positive. Il est un joueur, nous le savons et l’avions dit à une signature au PSG, qui possède une grande expérience. Il est un grand champion. Il peut apporter son expérience, son savoir et son savoir-être. Beaucoup de choses qui l’ont construit et le définissent en tant que joueur. »

Vous avez été conforté dans votre position par Leonardo, le directeur sportif du PSG hier. Cela permet-il de mettre de côté tout ce qui a été dit en dehors de la pelouse, et de se concentrer sur le sportif uniquement désormais ?
« Nous avons toujours été concentrés sur sur ce qu’est le football, les matchs, le cœur de notre métier. De notre côté et de celui du club, nous voyons les choses qui sortent, nous avons l’information, mais ce n’est pas nous ni le club qui causons ce type de situations. Cela ne nous affecte pas du tout. »

Marco Verratti va manquer demain son treizième match depuis le début de saison. Cela complique-t-il la mise en place de votre projet de jeu de le voir aussi souvent sur la touche ?

« On espère toujours que Verratti pourra trouver une forme de continuité qui pourrait lui permettre d’aider l’équipe dans la durée »

« Ce sont des choses qui se passent dans le football. Malheureusement, il a manqué pas mal de matchs, c’est vrai, et on sait qu’il est un joueur important. Il a été un joueur fondamental pour tous les entraîneurs du PSG depuis son arrivée ici ; du fait de ses capacités et ses caractéristiques. Bien sûr, c’est dommage qu’on ne puisse pas compter sur lui. On espère toujours qu’il pourra trouver une forme de continuité qui pourrait lui permettre d’aider l’équipe dans la durée au vu de sa qualité. On pense de manière positive en se disant que ce pourrait être sa dernière blessure. Qu’il pourra bénéficier de cette continuité nécessaire aussi bien pour lui que pour l’équipe afin de réaliser une bonne période au niveau du rendement. »

Il y a quelques semaines, vous expliquiez que Juan Bernat n’avait pas été inscrit sur la liste de joueurs utilisables en Ligue des Champions (LDC) afin de lui laisser reprendre du rythme tranquillement. Cela vaut aussi pour Ramos, lui qui n’a pas beaucoup joué en 2021. Combien de temps lui faudra-t-il pour retrouver la forme, et peut-on imaginer le voir sur le terrain pour les huitièmes de finale de LDC en février 2022 ?

« Il est très difficile de prédire comment Ramos va s’adapter à un nouvel environnement »

« Tout d’abord, on est très contents de son évolution, qu’il soit de retour avec le groupe depuis quelques semaines. On verra l’opportunité sur le moment, si le ressenti est bon. Nous, on doit être dans la compétition dès maintenant. Il doit s’adapter à un nouveau contexte aussi. Il vient de la ligue espagnole, et la ligue française est complétement différente. On verra comment il va s’adapter justement. Il est très difficile de prédire comment il va s’adapter à un nouvel environnement, de nouvelles circonstances et à une nouvelle ligue. Je crois que c’est le plus important. On l’évaluera au fur et à mesure quand il rejouera. »

Vous avez récemment expliqué que vous ne faisiez pas monter beaucoup de jeunes joueurs, puisque vous aviez déjà un effectif composé de 33 joueurs à gérer. N’avez-vous cependant pas envie de prioriser certaines jeunes par rapport à d’autres professionnels sur lesquels le club ne compte plus réellement ? Pensez-vous qu’ils ont le niveau pour jouer avec le PSG ou au moins faire partie de la rotation ?

« Pour avoir la possibilité de jouer, dès à présent ou dans le futur, les jeunes doivent le mériter »

« Je ne sais pas à quels joueurs vous vous référez lorsque vous parlez de joueurs sur lesquels le club ne compte plus, parce que je n’ai pas l’impression que ce soit le cas. (Le journaliste lui explique qu’il fait référence à ceux qu’il fait le moins jouer : Rafinha, Layvin Kurzawa) Le staff technique travaille avec les joueurs que nous avons à disposition, ceux du club. Ils ont le droit à un traitement humain et professionnel excellent, et aussi de se battre pour une place. Pour les jeunes, c’est un cas à part, qui n’a rien à voir avec cela. Pour avoir la possibilité de jouer, dès à présent ou dans le futur, ils doivent le mériter. Bien sûr, certains jeunes ont la qualité et le potentiel pour le faire. »

Après la rencontre contre City, vous avez fait un bilan sur les progrès affichés ces derniers mois. Quels sont-ils et quelle est votre priorité concernant l’avenir ?
« Voici un exemple concret de notre progression. On a joué contre une équipe de City, réputée pour son agressivité sans ballon et son excellent pressing. De la 71e minute à la 73e minute et 30 secondes, on construit une action qui se termine par un tir à côté de Neymar après plus de 40 touches. On a gardé le ballon pendant plus de deux minutes trente. Ce type de choses, en essayant de trouver cette fluidité dans le jeu collectif, fait partie des choses que nous avons améliorées. C’est un exemple concret, que l’on peut constater. Il y a beaucoup d’exemples assez subjectifs, discutés en disant que c’est ce que l’entraîneur pense. Là, c’est quelque chose de clair, qui s’est vu, et donne beaucoup de confiance. C’est le football que nous voulons atteindre et étendre dans le temps. »

La cérémonie du Ballon d’Or a lieu lundi. Messi est donné grand favori et déjà vainqueur par certains. Selon vous, en quoi a-t-il un avantage sur ses principaux concurrents tels que Robert Lewandowski ou encore Karim Benzema ?
« Mes joueurs sont les favoris (rire). »

Comment allez-vous ? Avez-vous conscience de rester très populaire en Angleterre, et en êtes-vous fier ? Vous étiez notamment placé en tête de la liste des entraîneurs qui pouvait prendre les rênes de Manchester United.

« On ne crée pas ces rumeurs et ne sommes pas concentrés là-dessus, mais sur le travail que nous offrons au PSG »

« Oui, froidement, parce qu’il fait vraiment très froid dehors, mais je me sens bien, merci. Je suis vraiment concentré sur le PSG. Toutes ces rumeurs qui sortent, on a l’expérience et l’habitude de les rencontrer. C’est plutôt bon signe si cela arrive souvent ; car cela est un signe - ou au moins la perception - d’un bon travail. Mais nous sommes très humbles et concentrés. On ne prend pas avantage de ce type de choses. On ne crée pas ces rumeurs et ne sommes pas concentrés là-dessus, mais sur le travail que nous offrons au PSG. Il faut rester calme et concentré, et essayer que ces choses n’affectent pas ceux autour de nous. Les joueurs sont eux aussi calmes et concentrés. Ils savent tout de nous. Gagner ou pas, demain, la semaine prochaine ou lors du dernier match, cela n’est pas dû à ce qui arrive autour de nous. C’est le plus important que nous restions calmes, concentrés sur notre travail. »

Pour finir, préférez-vous manger du bourguignon ou du roastbeef ?
« Non ! Je préfère le barbecue argentin. Toujours ! »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 22 janvier

vendredi 21 janvier

jeudi 20 janvier

mercredi 19 janvier

mardi 18 janvier

lundi 17 janvier

dimanche 16 janvier

samedi 15 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux