Article 

Al-Khelaïfi en « président du PSG » pour négocier avec Canal+

Publié le vendredi 3 avril 2020 à 9:01 par Marius Cassoly
Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et de BeIN Media Group, est en tête d'une délégation chargée de négocier avec Canal+ concernant le versement des droits télévisuels aux clubs de Ligue 1, dans le contexte actuel du coronavirus. Cité par L'Équipe, un membre de l'entourage du Qatarien assure que ce dernier va agir en tant que « président du PSG ».

Suspendue depuis le 13 mars dernier à cause de la pandémie du coronavirus, la Ligue 1 n'a pas encore de date de reprise et ses diffuseurs ont récemment pris d'importantes décisions. Face à l'arrêt du championnat, Canal+ a décidé de ne pas verser les 110M€ prévus le 5 avril dernier. Même choix pour BeIN Sports, qui devait de son côté régler 42M€. Pour rappel, ces droits TV représentent en moyenne 47% du budget de chaque club, sans compter les transferts.

Dans ce contexte financier forcément tendu, Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG mais aussi de beIN Media Group, se trouve en tête d'une délégation pour négocier avec Maxime Saada, patron de Canal+. C'est d'ailleurs ce dernier qui a lui-même choisi le Qatarien comme interlocuteur principal. Un choix approuvé à l'unanimité par la Ligue de Football Professionnel mais seule Nathalie Boy de la Tour, sa présidente, s'est abstenue, soulevant la question de possibles conflits d'intérêts. 

Face à cette problématique, un proche d'Al-Khelaïfi assure auprès de L'Équipe que « ce que Nasser va faire avec Canal +, en allant négocier avec Maxime Saada, il le fera avec beIN Sports si les autres clubs le lui demandent. Il agit en tant que président du PSG ». Avant de préciser : « Si Nasser se met autant en avant, c'est pour aider tout le monde, la L1 comme la L2, et trouver rapidement des solutions. Il n'est pas dans la manipulation »

De son côté, un membre assidu des réunions très fréquentes de la LFP raconte, toujours dans les colonnes du quotidien sportif : « Le Nasser dont on a l'habitude, courtois, parlant très peu, a disparu. Il montre un tout autre visage, avec plus de mordant, notamment vis-à-vis des dirigeants de la Ligue ». Ne manquant par exemple pas de répéter « Je suis le président du PSG » quand on le questionne sur les choix de BeIN Sports. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

mercredi 03 juin

mardi 02 juin

lundi 01 juin

dimanche 31 mai

samedi 30 mai

vendredi 29 mai

jeudi 28 mai

mercredi 27 mai

mardi 26 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux