Article 

Diallo : « À Paris, on veut tout, tout de suite »

Publié le mardi 14 avril 2020 à 18:22 par Hugo Lou Yus
Confiné comme le reste de ses partenaires, le défenseur du PSG Abdou Diallo a fait le point sur la situation et sa saison au micro de TF1, à distance. Il a effectué un petit bilan de sa saison et a notamment noté une grosse différence entre Paris et Dortmund, son précédent club.

Comment il va :

« Ça va très bien, le moral est bon et je me sens bien, je fais mon petit sport. La famille est confinée et respecte les règles donc ça me va bien. »

Comment se passent ses journées :

« Je suis en mode grasse matinée tous les jours il faut l’avouer. Ensuite je mange et je fais ma séance de sport parce que sinon la motivation part et c’est compliqué. Puis derrière je bosse sur d’autres projets à côté, cela me permet de faire autre chose que du foot. Enfin je me re connecte avec pas mal de gens, des amis de la famille… »

Le dernier joueur du PSG à avoir rejoint Instagram :

« Ça y est, l’exception est terminée. Je pensais que c’était le bon moment parce que tout le monde est à la maison, tout le monde a du temps. Ça me permet aussi comme je te disais de me reconnecter avec beaucoup de gens, j’ai déjà vu pas mal de personnes que je n’avais pas vu depuis longtemps sur la plateforme donc c’est plutôt cool pour l’instant. »

Sa récente blessure :

« J’ai un petit souci lombaire qui ne m‘empêche pas de m’entrainer ni de jouer, c’est pour cela que j’étais dans le groupe les derniers matches mais on va tranquillement y penser avec le staff médical et voir pour la fin de saison même si, pour l’instant, on ne sait pas trop comment cela va se passer. On va essayer de tout faire pour régler ce problème et que je ne sois plus embêté par la suite. »

Une opération en fin de saison ?

« A la base c’était ça le projet, c’est-à-dire terminer la saison et directement enchaîner sur une opération et régler ce problème-là. Cela me permettait de ne pas rater de compétitions. Maintenant, on va voir quel timing on peut adopter. »

Envie de finir la saison ?

« C’est sûr que ce n’est pas l’idéal pour nous. Comme pour tout le monde, on aurait aimé jouer, on était plutôt bien, on se sentait bien, on était en tête du championnat et qualifié pour les deux coupes et en Ligue des champions donc c’est dommage que ça s’arrête aussi brutalement et pour ces raisons-là. Mais on est obligé de faire avec, comme tout le monde. On subit tous un peu la situation et on attend les directives, d’abord du gouvernement, ensuite de la fédération et de nos clubs. »

De la frustration supplémentaire liée au fait d’être encore en lice dans toutes les compétitions ?

« Forcement qu’il y a une frustration quand on est en course dans toutes les compétitions dont deux déjà en finale et une avec quelques points d’avance. On se dit que c’est dommage, on aurait pu avoir une super belle saison et savourer cela. Puis en Ligue des champions, cela faisait deux ans que le club voulait se qualifier pour les quarts de finale, c’était chose faite. Nous on attendait ça avec impatience, on sentait qu’il y avait une ferveur, on l’a vu d’ailleurs contre Dortmund avec nos supporters, et c’est ça qui est frustrant. Si on en parle entre joueurs ? On en a parlé un petit peu au début, après, le temps fait forcément que l’on en parle un peu moins et on est de toute façon tous soumis aux directives de l’Etat donc on ne sait pas trop ce qu’il en est et on attend. »

Tenu au courant par le club ?

« Oui, à chaque fois qu’il y a des changements, on nous tient au courant. La dernière en date, c’était les footings interdits entre 10 heures et 19 heures donc, oui, ils nous tiennent au courant et nous donnent pas mal de consignes et de conseils. Ils essaient de faire le maximum. »

Son bilan de sa saison à Paris :

« C’est une première saison d’adaptation on va dire qui, au final, au niveau du temps de jeu n’est pas mauvaise même si je suis forcement compétiteur et ambitieux donc j’aurai aimé faire plus et avoir plus. Mais voilà, c’est chose faite on ne peut pas revenir dessus, il faut surtout se concentrer sur ce qui arrive. »

Par rapport à ses anciennes expériences, Paris vraiment la marche au-dessus ?

« Je vais comparer à Dortmund et c’est différent parce que Dortmund est un très gros club allemand avec une très grosse ferveur, on l’a vu au match aller donc il y a aussi une certaine pression mais c’est vrai qu’à Paris c’est limite exacerbé. On veut tout, tout de suite et c’est ça la grosse différence avec Dortmund. »

Un message à faire passer ?

« Oui, forcément. Comme tout le monde, on voit qu’il y a beaucoup de messages pour le corps médical et c’est justifié parce qu’ils se sacrifient clairement pour nous donc on ne peut que les remercier et respecter au maximum les consignes. Parce que c’est la seule chose que l’on puisse faire pour eux. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

samedi 19 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux