Article 

La presse italienne s'interroge sur la cohabitation Navas/Donnarumma

Publié le vendredi 24 septembre 2021 à 10:09 par Philippe Goguet
Alors que le gardien italien commence à jouer sous les couleurs parisiennes, la presse italienne du jour consacre plusieurs articles à la cohabitation entre les deux gardiens Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma. Avec un Mauricio Pochettino qui cherche un compromis sur un sujet pouvant diviser son vestiaire.

Arrivé début août en tant que champion d'Europe à Paris, Gianluigi Donnarumma a pourtant mis plus d'un mois avant de jouer son premier match contre Clermont, au retour d'une trêve internationale qui a envoyé son concurrent Keylor Navas à l'autre bout du monde. Depuis, Navas a joué la Champions League à Bruges puis à Metz tandis que Donnarumma a eu droit au choc PSG/OL. Une certaine alternance s'est donc mise en place et la presse italienne, via deux de ses correspondants permanents à Paris, la commente largement.

Pour la bien renseignée Gazzetta dello Sport, l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino a trouvé « un compromis » entre les deux portiers avec cette répartition des minutes au cours des derniers matches. L'Argentin est bien au courant que la situation est compliquée et que la « tension monte ». L'article reste toutefois très vague sur les tensions en question et décrit surtout la situation du PSG au niveau des gardiens de but façon globale, avec un Pochettino qui doit gérer le poids conséquent de Navas dans le vestiaire. Un poids lié autant à son ancienneté, ses performances que ses montées au créneau face aux dirigeants lorsque c'était nécessaire.

Pacte sud-américain et rumeur Juventus de retour

Si la Gazzetta reste prudente, le Corriere della Sera s'engage beaucoup plus sur la cohabitation entre Navas et Donnarumma. Il est notamment question d'un « pacte de fer des Sud-Américains avec Messi qui supporte Navas comme titulaire » au détriment de Donnarumma. Le correspondant permanent à Paris du journal affirme notamment que Pochettino tente de respecter l'équilibre de son vestiaire au sein duquel « les Sud-Américains sont très unis. Di Maria, Paredes, Marquinhos, Neymar et son ami Messi font bloc avec le Costaricien de 34 ans, même s'ils n'ont rien contre les autres, et surtout pas contre Donnarumma. »

Dans un second article écrit par un journaliste italien basé à Milan, il est décrit un Donnarumma qui a perdu le sourire et n'est pas heureux selon ses proches. Le gardien de 22 ans ne s'imaginait pas autant sur le banc de touche quand il a rejoint Paris même s'il savait que la compétition allait être compliquée. Alors que l'agent du joueur Mino Raiola a récemment assuré que « Gigio allait jouer », des portes de sortie sont déjà imaginées pour le gardien titulaire de la sélection italienne vu la situation.

Après avoir refusé l'opportunité de prendre le gardien l'été dernier, la Juventus y réfléchirait désormais un peu plus vu le début de saison de son titulaire Szczesny mais elle est coincée avec lui jusqu'en 2024, date de la fin de contrat du gardien polonais qui touche pas moins de 7M€ par saison. Et trouver un club pour s'en débarrasser ne sera pas chose aisée. Pour l'heure, Donnarumma va toutefois tenter de faire son trou à Paris plutôt que de penser à un départ précise malgré tout le journal.

Après avoir décrit sur une page complète un vestiaire du PSG auquel le quotidien milanais n'a pas le moindre accès comme prêt à s'écharper pour un gardien, cela semble effectivement plus raisonnable.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

samedi 23 octobre

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

dimanche 17 octobre

samedi 16 octobre

vendredi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux