Article 

Le cas Cavani, exemple des fins de contrat et du chevauchement des saisons

Publié le dimanche 31 mai 2020 à 11:52 par Philippe Goguet
En fin de contrat avec le PSG à la fin du mois de juin et très clairement sur le départ, Edinson Cavani représente parfaitement les soucis de gestion de contrats que pose le chevauchement des deux saisons : celle de 2019/2020 qui doit se terminer fin août et celle de 2020/2021 qui va reprendre avant que la précédente ne se finisse. Avec un attaquant qui pourrait pouvoir jouer certains matches mais pas tous d'ici à la fin août.

Le PSG organise sa reprise de l'entraînement prévue pour le 22 juin prochain, entre préparation de la saison prochaine qui va s'étirer jusqu'en juin et retour en forme pour finir la saison 2019/2020 qui doit se terminer au mois d'août avec les finales des deux coupes nationales puis la Ligue des Champions. La situation est particulière pour les préparateurs physiques mais elle l'est tout autant concernant la gestion des contrats, plusieurs membres importants de l'effectif parisien se trouvant en fin de contrat au 30 juin prochain.

Edinson Cavani est l'un d'entre eux et le transfert définitif de Mauro Icardi au PSG signifie de façon pratiquement certaine la fin de l'aventure de l'Uruguayen à Paris après sept saisons. Attendu à la reprise de l'entraînement, il devrait toutefois signer une prolongation de quelques semaines afin de pouvoir finir la saison 2019/2020 avec le PSG avant de rejoindre son futur club, la FIFA ayant émis une recommandation pour que les joueurs en fin de contrat comme lui puissent finir la saison en cours avec leur club.

S'il signait cette extension temporaire de contrat, l'Uruguayen pourrait se retrouver dans une situation très particulière, à savoir celle d'être sous contrat avec le PSG mais de ne pas pouvoir jouer pour autant toutes les rencontres du club. Au mois d'août, le PSG est censé participer à quatre compétitions différentes, trois comptant pour la saison 2019/2020 (Champions League, Coupe de France et Coupe de la Ligue) et une pour la saison 2020/2021 (Ligue 1, voire le Trophée des Champions dont la tenue semble menacée).

Avec ce type de contrat provisoire pour finir la saison, Cavani ne pourra participer qu'aux compétitions valables pour la saison 2019/2020, mais pas au championnat de France puisque celui-ci compte pour la saison suivante que Cavani est censé jouer ailleurs. Le PSG pourrait en revanche aligner ses futures recrues en championnat de France, mais pas dans les compétitions comptant pour la saison précédente vu qu'elles ne seront pas qualifiées.

Et si Cavani venait à rejoindre, par exemple, l'Inter Milan, il ne pourrait de toute façon pas jouer pour son futur club avant le 1er septembre prochain, la fédération italienne ayant fixé cette date comme celle à partir de laquelle les recrues pourront jouer avec leur nouveau club de l'autre côté des Alpes. Rien ne presse donc pour l'Uruguayen dans le choix de son futur club étant donné qu'il ne pourra pas jouer sous ses futures couleurs de sitôt. Aux dernières nouvelles, il ne comptait de toute façon pas se décider avant la fin de la Ligue des Champions, donc à la fin août. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 05 juillet

samedi 04 juillet

vendredi 03 juillet

jeudi 02 juillet

mercredi 01 juillet

mardi 30 juin

lundi 29 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux