Article 

Mbappé, Neymar, Campos, Tebas, Zidane, l'interview complète d'Al-Khelaïfi à Marca

Publié le mercredi 22 juin 2022 à 9:06 par Mathias Luis
La prise de parole de Nasser al-Khelaïfi dans les médias est attendue depuis des semaines. Le président du PSG s'est exprimé pour le journal Marca, évoquant le futur entraîneur, mais aussi la prolongation de Kylian Mbappé. Il a également commenté la plainte de Javier Tebas, et l'arrivée de Luis Campos au club.

En plus de sa prise de parole attribuée au Parisien en France, Nasser al-Khelaïfi s'est également exprimé en Espagne pour le journal Marca. Le président du PSG s'est longuement confié sur les sujets chauds du moment, de la prolongation de Kylian Mbappé, au futur de Neymar et l'arrivée de Luis Campos. Il a également évoqué le futur entraîneur, et nie avoir discuté avec Zinédine Zidane. L'interview complète est à retrouver ci-dessous : 

Pas de discussions avec Zidane

Peut-on considérer que l'ère Pochettino est terminée ?

« Nous ne pouvons pas encore en parler, nous le ferons en temps voulu, pas maintenant. »

Nasser al-Khela¨ïfi sur Zidane : « nous ne lui avons jamais parlé »

Galtier est-il le favori ? Zidane a-t-il été une option à un moment ?


« Je veux dire quelque chose d'important sur Zidane, c'est une personne que j’appréciais beaucoup en tant que joueur et que j’admire en tant qu’entraîneur. Je l’admire, mais nous n'avons jamais parlé avec lui, que ce soit directement ou indirectement. Je le respecte et je l'apprécie énormément. Beaucoup de choses sont sorties dans la presse mais nous ne lui avons jamais parlé. »

La prolongation de Mbappé

« Il est Parisien, il est Français, et il a voulu rester ici pour représenter sa ville et son pays, son club, et ce ce qui a été dit sur lui n’est pas juste. »

La décision de Mbappé a été largement critiquée en Espagne, pouvez-vous donner votre version et les raisons de votre choix ?


« J'ai beaucoup de respect pour le Real Madrid en tant que club, c'est un grand club, mais le premier constat est que Kylian n'a pas décidé de prolonger pour l'argent. L'offre du Real était meilleure que la nôtre. C'est notre joueur et il intéressait d'autres clubs en Angleterre en plus de Madrid, mais il a choisi le PSG. Nous n'avons pas parlé d'argent avec lui ou sa famille jusqu'au dernier moment. Kylian était avant tout intéressé par le projet, par le football et le sport. Il est Parisien, il est Français, et il a voulu rester ici pour représenter sa ville et son pays, son club, et ce ce qui a été dit sur lui n’est pas juste. Pour eux, l'argent n'est pas la chose la plus importante, ils veulent gagner et ils veulent un projet sportif. »

Selon Florentino, le joueur a changé d'avis dix jours avant sa prolongation. Quand avez-vous commencé à croire que Kylian allait renouveler son contrat ?


« Je ne sais pas ce que dit Madrid, si c'était il y a des jours ou des mois. Je savais depuis 18 mois que Mbappé voulait rester et je l'ai dit à chaque fois que l’on me l'a demandé. J'ai entendu qu’il se disait à Madrid qu'il voulait jouer pour le Real, mais ce n'était pas vrai. On fait référence à la dernière offre du Real, mais cet été, ils en avaient déjà fait une de 170 et 180 millions. Cela signifie que la proposition du Real Madrid, plus son salaire, était déjà plus importante que la nôtre, comme c'est le cas maintenant. J'ai refusé 180 millions et on m’a dit que j'étais fou, y compris des gens en qui j'avais confiance, parce qu'il pouvait partir gratuitement. Mais je l'ai fait car j'étais sûr que Kylian allait rester parce que je le connais bien, lui et sa famille, je sais ce qu'il veut. Kylian est très sérieux, professionnel, et ce qu'il veut c'est gagner et jouer, il ne se soucie pas de l'argent. Je comprends que Madrid soit déçu, mais ce n'est pas juste de dire ça de Mbappé. »

Tebas et Super League

La SuperLeague est toujours vivante selon les trois fondateurs : le Real Madrid, la Juve et le Barcelone le croient. Et vous ?


« Pour moi, c'est déjà mort. Mais c'est bizarre aussi. Le Real Madrid a gagné la Ligue des champions de manière méritée, mais d'un côté ils veulent la gagner, ils l'ont fêtée pendant des jours, presque une semaine, et d'un autre côté ils n'aiment pas la jouer. Si vous n'êtes pas content, vous n'avez pas besoin de la jouer. C'est la meilleure compétition du monde aux yeux de tous et je ne sais même pas pourquoi les fans espagnols sont aussi contre cette compétition, mais pour moi la Superleague est morte. »

Êtes-vous inquiet du procès de Tebas devant les tribunaux français et en Europe ?


« Qui est Tebas ? Je ne connais pas cette personne. Interférer dans les affaires des autres clubs, des autres ligues ou des fédérations n’est pas dans nos habitudes. Mais je ne vais pas accepter que les autres nous donnent des leçons. Je me fiche de ce qu'il dit, il répète des choses qui se disent depuis des années. Nous avons un projet de football à construire et nous allons aller de l'avant. Nous ne sommes pas inquiets de tout ce qui sort dans les médias, car nous ne pouvons pas perdre de temps avec tout ce qui se dit. »

« Il devrait se concentrer sur son championnat parce qu’il est un peu mort »

Le nouveau contrat de Mbappé pourrait-il mettre en danger le PSG devant le fair-play financier ?


« Chaque année, chaque été, c'est la même chose. Le fair-play financier, le non-respect des autres... Nous savons ce que nous pouvons faire, ce que nous pouvons signer, nous savons mieux que lui ce que nous pouvons faire et personne n'a à nous dire ce que nous devons faire. Quelqu’un d'extérieur n’a pas à nous dicter ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire. Si nous faisons quelque chose, c'est parce que nous le pouvons. Regardez le cas de Messi. C'était pareil, ils disaient que c'était financièrement impossible et nous avons gagné de l'argent avec Messi. Il n’en sait rien, et il devrait se concentrer sur son championnat parce qu’il est un peu mort. »

Luis Campos

L'arrivée de Luis Campos a-t-elle un lien avec la prolongation de Mbappé ?


« Je tiens à préciser que Mbappé n'a jamais interféré dans les décisions sportives, ni celles de l'entraîneur, ni celles des joueurs, ni celles de quoi que ce soit d'autre. Ce qu'il veut, c'est gagner et c'est vrai qu'il a donné son avis sur le projet parce qu'il veut gagner, mais ça s’arrête là. Ce qu'il veut, c'est juste jouer. S'il nous dit quelque chose, c'est parce qu'il pense que c'est la meilleure chose pour le club, mais il ne s'implique jamais dans la planification. »

Que peut apporter Luis Campos ?


« Il a un objectif clair, différent, même s'il en a d'autres pendant le mercato. Des jeunes, talentueux, impliqués et avec une mentalité de gagnant et des joueurs qui veulent mourir pour ce club. Nous voulons être plus forts collectivement, que les joueurs jouent plus les uns pour les autres, en équipe et pour le club au-dessus de tout. Le club sera la chose la plus importante. »

À propos de Neymar : « Nous ne pouvons pas parler de ces questions dans les médias, certains viendront et d'autres partiront, mais ce sont des négociations privées. »

Neymar fait-il partie du nouveau projet ?


« Nous ne pouvons pas parler de ces questions dans les médias, certains viendront et d'autres partiront, mais ce sont des négociations privées. »

Réputation du PSG en Espagne, futur centre d'entraînement

Comment avez-vous vécu le retour de Madrid au Bernabeu ?


« Gagner la Ligue des champions est difficile et nous ne pouvons pas dire que nous allons la gagner à coup sûr. Mais il y a une faute qui change tout le match. Nous avons contrôlé l'ensemble du match jusqu'à la 60e ou 70e minute. Il est clair que l'expérience est un élément important, et nous devons être mentalement plus forts comme un grand club, avec plus de confiance, parce que ce genre de choses peut arriver. Mais nous devons être plus solides et plus solidaires et ce n'était pas le cas contre Madrid à la fin, c'est la vérité. »

Le nouveau circuit de padel est un autre de vos objectifs ?


« Si nous l’avons fait, c'est parce que nous sommes sûrs de nous. Premier Padel est une opportunité pour tous, pour les joueurs, pour le sport, pour la Fédération, pour les médias, de développer ce sport dans le monde entier comme il le mérite. Nous ne voulons rien de fermé, au contraire de la Super League. C'est une compétition ouverte pour les joueurs, nous ne fermons la porte à personne. Le conflit est le même que celui de la Super League. »

Cela vous dérange-t-il qu'en Espagne, on parle continuellement du PSG comme d'un club d'État ?


« En Espagne, l'État soutient certains clubs, et plus que nous. Un magnifique stade au milieu de la ville sans rien payer ? Nous payons pour le stade, pour le centre d'entraînement, et eux sont davantage soutenus. Ce n'est pas juste. Nous payons pour le stade, pour le centre d'entraînement, pour tout... »

Quelle est l'importance du futur centre d’entraînement de Poissy ?


« C'est la chose la plus importante pour nous. Nous allons construire le meilleur centre d’entraînement du monde pour accueillir et trouver le futur Mbappé et pour recevoir les meilleurs joueurs de la région parisienne et de la France. C'est notre objectif. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

mardi 28 juin

lundi 27 juin

dimanche 26 juin

samedi 25 juin

vendredi 24 juin

jeudi 23 juin

mercredi 22 juin

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux