Article 

Mbappé sorti à la 68ème, vraiment un traitement de défaveur ?

Publié le dimanche 2 février 2020 à 18:54 par Thibaut Brossard
Suite à la sortie boudeuse de Kylian Mbappé lors de PSG/Montpellier (5-0), nous nous sommes penchés sur la manière dont Thomas Tuchel gérait les remplacements en cours de match de ses quatre stars de l’attaque. Et s'il est plus souvent remplacé que Neymar, le Français n'est vraiment pas à plaindre par rapport aux autres joueurs offensifs.

Pas la star offensive la plus souvent sortie

Le graphique ci-dessous nous apprend que c’est la 6ème fois en 16 titularisations (en intégrant le championnat et la coupe d’Europe) que Mbappé sort en cours de match cette saison, soit un peu plus d’un match sur trois (38%). Après Icardi, c’est lui qui, en proportion, quitte le plus souvent ses partenaires avant la fin de la partie. Icardi, lui, ne finit pas quasiment deux matches sur trois qu’il commence (11/17, soit 65%). Di Maria a un taux de remplacement inférieur à celui du Français (30 % contre 38 %), tandis que les sorties de Neymar sont les plus rares (21 %).  

Au-delà du simple fait d’être remplacé, la minute à laquelle Mbappé est sorti (68ème) a également pu le contrarier. C’est la deuxième fois de la saison qu’il sort avant la 70ème minute, après son remplacement à la 66ème contre Toulouse, mais c’était alors dû à une blessure (cuisse). C’est donc la 1ère fois de la saison que Tuchel le renvoie au vestiaire volontairement si tôt dans une partie.

On notera que, hormis contre Bruges et donc contre Toulouse, le coach allemand a toujours pris soin de sortir son attaquant français une fois que celui-ci avait marqué. Une précaution qu’il ne prend pas avec Icardi qui n’avait pas scoré lors de 5 des 11 parties qu’il a quittées prématurément. Et encore moins avec Di Maria qui n’avait marqué lors d’aucune des 7 parties non finies.

Neymar privilégié 

Mais quid de Neymar, puisque Mbappé rêve tout haut d’être son égal ? On a vu que Thomas Tuchel ne le faisait que rarement sortir. 3 fois seulement cette saison : dans les arrêts de jeu à Lyon après qu’il ait marqué, à la 65ème contre Lille après plusieurs semaines d’absence (sans avoir marqué) et à la 87ème contre Nantes (1 but). Il vient donc d’enchaîner 7 parties de Ligue 1 en intégralité et est donc encore resté sur le terrain pendant tout le match hier. C’est donc possiblement par comparaison avec la star brésilienne, pourtant réputée fragile et sujet des agressions montpelliéraines, que l’ancien Monégasque a montré de l’agacement à son coach en sortant du terrain hier.

Le coach allemand devra donc faire preuve de pédagogie pour expliquer à son attaquant le bienfondé de ses choix, possiblement en lui rappelant qu'Icardi est moins souvent mis au repos parce qu'il joue moins de matches complets. Et plus un attaquant joue de matches différents, plus il peut marquer. Il pourra aussi mettre en avant sa forte utilisation de la saison dernière au cours de laquelle le jeune Kylian n’a quitté ses partenaires en cours de match qu’à 3 reprises en 32 matches, et lui expliquer qu’il a donc accumulé de la fatigue. Et quand on est fatigué, on glisse parfois en 1/8ème de finale de Champions League…

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

mercredi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux