Article 

Pastore : « Je suis à Paris pour participer aux grands rendez-vous »

Publié le dimanche 4 octobre 2015 à 11:36 par Philippe Goguet
Javier Pastore s’est confié au Journal du Dimanche, notamment sur sa relation avec Laurent Blanc. Il ne comprend pas tout mais accepte, tout en rappelant qu’il a des arguments à faire valoir.

Javier Pastore est un joueur à part de l’effectif du PSG, premier grand joueur de l’ère QSI, et pas toujours titulaire depuis, notamment cette saison. Dans le Journal Du Dimanche il a décrit sa relation avec Blanc, entre déception sur son temps de jeu et philosophie partagée et rebond.

Dans cet entretien accordé vendredi au journal hebdomadaire, l’Argentin est revenu sur le fait d’avoir été envoyé sur le banc face à Donetsk : « Je ne comprends pas mais je dois l’accepter, travailler plus pour le convaincre de me relancer dans son onze pour la Ligue des champions. Je suis à Paris pour participer aux grands rendez-vous, donc j’espère être titulaire contre le Real Madrid .»

Au PSG, Blanc a souvent mis en avant les manques dans l’aspect décisif de son jeu et Pastore répond : « Mes statistiques [189 matches depuis 2011, 35 buts, 35 passes] ? Je les trouve satisfaisantes mais je dois marquer plus. Les trois derniers matches de championnat, j’ai fait trois passes décisives [une à Reims, deux à Nantes] mais l'entraîneur m'a quand même mis sur le banc contre Donetsk. Ca ne dépend pas de moi... »

Cette relation particulière avec Blanc n’est pas nouvelle puisque Pastore fréquente le coach depuis plusieurs saisons : « La première, il m'a peu utilisé et rarement à mon meilleur poste. Mais ça relève de ma responsabilité car je ne l'ai pas convaincu quand il m'a donné l'occasion de le faire. Par chance, on a remporté des titres et je suis revenu avec une énorme envie d'effacer la triste impression laissée. Je suis fier d'avoir rebondi. J'avais besoin de ça pour m'affirmer. Lors de mes deux saisons à Palerme, j'étais le cerveau de l'équipe. Tous les ballons passaient par moi. Ca n'a jamais été le cas au PSG, où les rôles principaux sont répartis entre plusieurs joueurs de très haut niveau. »

Pour autant, Pastore ne déteste pas  Blanc et fait même l’apologie de sa philosophie de jeu : « J'apprécie que mon entraîneur désire la possession du ballon et aligne quatre ou cinq joueurs offensifs. Ce serait un gâchis de jouer autrement avec nos individualités. »

Et si tout n’est pas parfait avec Blanc, ce n’est guère différent avec le public du Parc des Princes qui l’a sifflé il n’y a pas si longtemps : « J’ai relativisé. Ça m’est déjà arrivé, à Huracán puis les premiers mois à Palerme. C’est lié à mon style de jeu : on m’aime ou on me hait. Il n’y a pas d’entre-deux. Aujourd’hui, les supporters du PSG me soutiennent mais certains m’ont sifflé lorsque j’étais moins bon. Par chance, j’ai progressé et je suis plus heureux aujourd’hui que je ne l’étais il y a deux ans. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 25 février

mercredi 24 février

mardi 23 février

lundi 22 février

dimanche 21 février

samedi 20 février

vendredi 19 février

jeudi 18 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux