Article 

Vers un allégement de la sanction de Di Maria pour son crachat vers Alvaro ?

Publié le mercredi 23 septembre 2020 à 8:09 par Marius Cassoly
Alors qu'Angel Di Maria risque six matches de suspension pour avoir craché en direction d'Alvaro Gonzalez, sa peine pourrait être légèrement réduite en raison de l'attitude du défenseur central de l'OM lors de la rencontre face au PSG, indique L'Équipe dans son édition du jour.

Alors qu'une double affaire de racisme issue de l'électrique rencontre PSG/OM du dimanche 13 septembre dernier s'est confirmée ces derniers jours, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) va livrer ce mercredi soir son verdict au sujet d'un autre fait marquant de ce match : le crachat d'Angel Di Maria à destination d'Alvaro Gonzalez, confirmé par de nouvelles images transmises par Téléfoot la semaine dernière. À l'instar du joueur de l'OM, l'attaquant du PSG devrait être entendu par visioconférence afin de défendre son cas, Covid-19 oblige.

Accusé d'une « expectoration volontaire susceptible d'atteindre une personne ou en direction de celle-ci », l'Argentin risque six matches de suspension selon l'article 12 du barème disciplinaire de la Fédération Française de Football (FFF). Une peine suceptible d'être aggravée si le crachat atteint la personne visée, ce qui ne semble pas être arrivé dans ce cas de figure. Au contraire, le joueur de 32 ans peut même espérer un (léger) allégement de sa sanction en raison de l'attitude très provocatrice d'Alvaro Gonzalez durant toute la rencontre, face à Neymar et Paredes notamment, glisse L'Équipe dans son édition du jour. 

À noter que la commission de discipline de la LFP annoncera également ce mercredi soir le temps qu'il lui faut encore pour boucler l'enquête sur Neymar et Alvaro Gonzalez, probablement entre une à deux semaines.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux