Article 

Quel visage pour le PSG Hand en 2016/2017 ?

Publié le mercredi 30 mars 2016 à 19:47 par Yorgos Bonos
À deux mois de la fin de la saison, les contours du PSG 2016/2017 commencent à se faire plus précis. Avec déjà cinq arrivées et cinq départs officialisés, le chantier est bien avancé et une chose est sûre, le PSG s’apprête à avoir une dream team l’an prochain.

Fort d’un effectif taillé pour gagner la Ligue des Champions avec quatre anciens meilleurs joueurs du Monde IHF (Thierry Omeyer, Daniel Narcisse, Nikola Karabatic et Mikkel Hansen), Paris a déjà acté plusieurs transferts alors que la saison n’est pas finie. Et force est de constater que Noka Serdarusic va disposer d’un effectif encore plus compétitif l’an prochain. Revue d’effectif.

Les deux équipes actuelles

Titulaires

Remplaçants

Ils ont déjà prolongé

Le premier chantier de Jean-Claude Blanc, dirigeant le plus impliqué dans le PSG Hand, était de traiter les fins de contrat. Et c’est déjà chose faite puisque tous les joueurs en fin de contrat ont prolongé si l’on excepte ceux qui ont déjà annoncé leur départ. C’est le cas de Daniel Narcisse qui a prolongé d’un an (2017) tandis que Jeffrey M’Tima a prolongé de 2 saisons (2018) et Luc Abalo de trois (2019).

Premier contrat pro

Benoit Kounkoud a signé son premier contrat professionnel cette année. Fait rarissime, il a signé ce contrat après avoir étrenné sa première cape en équipe de France. Il faut dire que le Réunionnais est un modèle de précocité puisqu’à 18 ans, il était le deuxième plus jeune joueur de l’Euro 2016 en Pologne. Il est désormais lié au PSG jusqu’en 2019.

En partance

Plusieurs joueurs ont déjà annoncé leur départ à l'issue de la saison en cours :

 • Fahrudin Melic (31 ans) : Son départ semblait inéluctable. L’ailier droit parisien peine à trouver du temps de jeu, barré par Luc Abalo, l’un des meilleurs à son poste, et par l’éclosion du jeune Kounkoud. Le Monténégrin a signé à Chambéry, actuel 5ème de D1, jusqu’en 2019.

 • Samuel Honrubia (29 ans) : Mis en cause violemment par son entraineur en début d’année, Samy a décidé de prendre la direction de Tremblay. Le club est en grande difficulté en D1 cette année et devrait jouer en proD2 l’an prochain puisqu’il est déjà à 6 points du premier non-relégable, Ivry.

 • Patrice Annonay (36 ans) : Présent au PSG depuis 2005, Papat’ va faire ses valises cet été et il s'est engagé pour deux saisons à Tremblay également. 

 • Robert Gunnarsson (35 ans) : Le chouchou du public parisien en manque de temps de jeu a signé pour deux ans avec le club danois d’Aalborg, 7ème de son championnat dominé par Holstebro, prochain adversaire des Nantais en Coupe EHF (C2 du handball).

 • Sergey Onufriyenko (31 ans) : L’Ukrainien, venu dépanner un an en attendant le transfert de Luka Stepancic, ne sera pas prolongé au PSG. Auteur de prestations très inégales, il a signé pour 2 saisons à Pays d’Aix, l’ancien club des frères Karabatic et de Noka Serdarusic.

Arrivées

Uwe Gensheimer (Rhein-Neckar Löwen - 29 ans - 1m87- contrat jusqu’en 2019)

C’est indéniablement la méga-star de l’intersaison du PSG. En remplacement d’un Samuel Honrubia assez décevant depuis quelques mois, c’est rien de moins que le meilleur joueur de Bundesliga 2011, 2012, 2013 et 2014 qui va rejoindre l’escadron parisien. Gensheimer est un ailier gauche showman très habile. Tireur attitré des pénalties, c’est le 4ème meilleur buteur de Bundesliga avec 142 buts.

Il quitte son club de toujours, le Rhein Neckar Löwen, équipe de Mannheim, où il est extrêmement apprécié. Actuel leader de Bundesliga au coude à coude avec le THW Kiel, l’histoire serait belle si son départ s’accompagnait d’un titre de Champion d’Allemagne. Ce serait le premier titre de Champion du Rhein-Neckar Löwen.

Luka Stepancic (RK Zagreb - 25 ans - 2m – contrat jusqu’en 2019)

Luka est un jeune arrière droit avec un bras gauche très puissant. Il s'est révélé l'an dernier en Ligue des Champions et notamment contre Paris où il avait marqué 7 des 22 buts de son équipe à la Halle Carpentier. Parti sur des bases encore meilleures cette année avec 5 buts par match, contre 3 l'an dernier, il s’est malheureusement gravement blessé au genou contre Flensburg en Champions League après avoir marqué 6 buts.

Le PSG avait un accord avec Zagreb et le joueur dès le printemps 2015 pour signer la jeune pépite croate.

Jesper Nielsen (Füchse Berlin - 26 ans - 2m02– contrat jusqu’en 2019)

Peu connu du grand public, Jesper Nielsen risque de faire rapidement parler de lui. Le Suédois est un colosse de 2m02 et 110 kg. Considéré par Richardsson, son entraineur du Füchse Berlin, comme l’un des 10 voire des 5 meilleurs pivots au monde, il se distingue aussi bien en attaque qu’en défense.

Dans un secteur qui a montré quelques défauts au PSG ces dernières semaines, il pourra participer au travail de l’ombre qui le verra profiter de son physique hors-norme pour faire des espaces dans les défenses adverses. Il sait aussi parfaitement profiter des déséquilibres défensifs qu’il sait provoquer pour marquer des buts. Chez les « renards » de Berlin, Jesper est en effet le 5ème meilleur buteur avec une excellente moyenne de 3 buts par match.

Ce n’est pas pour rien que le joueur est l’un des maillons essentiels de son équipe actuelle cinquième de Bundesliga et qui a participé au final four de la Coupe EHF les deux dernières saisons avec une victoire en 2015 et une quatrième place en 2014.

Nedim Remili (US Créteil - 20 ans 1m84– contrat jusqu’en 2020)

Attention talent. Nedim est peut-être le très bon coup du mercato parisien. Âgé seulement de 20 ans, le jeune Cristolien commence sa carrière en boulet de canon. Des débuts en D1 à 17 ans, puis titulaire à 18 ans l’année suivante en proD2, il n’en finit pas d’étonner à un poste d’arrière droit qui est très recherché dans le handball moderne.

Connu du grand public depuis sa convocation en équipe de France en janvier dernier, il a finalement participé à l’aventure de l'Euro 2016 à la suite de forfait de Xavier Barachet et il doit cette reconnaissance à des performances exceptionnelles en club. Le Cristolien fait des étincelles cette saison où il a passé un gros palier en particulier en attaque. En effet, il est actuellement le 6ème meilleur buteur de D1 après avoir marqué son 100ème buts contre Cesson-Rennes dans un match où il en a marqué 8. Dans le jeu, si on ne compte pas les pénalties qu’il tire très peu, il est même premier au classement devant Mikkel Hansen avec 105 buts contre 84 pour le Danois, 6ème de ce classement et premier parisien.

Goradz Skof (HBC Nantes – 38 ans - 1m88 – contrat jusqu’en 2018)

Avec le départ de l’inoxydable Patrice Annonay, Paris avait besoin de recruter un gardien de but remplaçant de très haut niveau dans l’attente de l’arrivée de Rodrigo Corrales. C’est chose faite avec Goradz Skof, gardien de l’équipe nationale de Slovénie, qui arrive en provenance de Nantes. Goradz a le profil idéal pour cet interim.

Expérimenté, il peut sortir du banc pour suppléer avantageusement Omeyer dans les matches à enjeu. Très positif dans la vie, il a un excellent état d'esprit et n’a pas le profil de quelqu’un qui prendra ombrage d’être numéro deux. De plus, il est en fin de contrat et donc gratuit.

Rodrigo Corrales (FC Barcelone – 25 ans - 2m02 - contrat jusqu’en 2020 à partir de juin 2017)

Rodrigo Corrales Rodal est un jeune gardien de 25 ans sous contrat au FC Barcelone. Barré par Saric et Perez de Vargas, il brille en prêt dans les buts de Plock depuis un an et demi sous les ordres du sélectionneur espagnol Manolo Cadenas. Ce prêt lui a permis de faire ses preuves en Champions League ce qui lui a entre-ouvert les portes de l’équipe nationale dont il est le troisième gardien derrière Perez de Vargas, comme à Barcelone, et Arpad Sterbik.

Mais alors que Barcelone projetait de faire de lui son futur deuxième gardien, le natif de Cangas a décidé cet hiver de signer au PSG pour devenir la doublure d’Omeyer à la fin de son contrat avec Barcelone. Et comme on peut s’en douter, la nouvelle n’a pas du tout plu de l’autre côté des Pyrénées puisque le FCB se voit chiper une pépite de son centre de formation, qui plus est gratuitement, par l’un de ses concurrents à la victoire finale en Ligue des Champions.

Le souci, c’est que le contrat de Rodrigo Corrales se termine dans un peu plus d’un an, à l’été 2017. D’ici là, le gardien restera la propriété du FC Barcelone. Avant de signer Goradz Skof, le PSG a bien tenté de racheter la dernière année de contrat de l’Espagnol mais, comme on pouvait s’y attendre, son club n’a pas facilité les choses en proposant un montant de transfert faramineux à l’échelle du handball. Toujours barré à Barcelone, l’avenir de Rodrigo est donc très incertain pour la saison prochaine avant de rejoindre le PSG puisque la piste Plock semble compromise par le départ de Manolo Cadenas l’été prochain.

L’effectif de la saison 2016/2017

Titulaires

Remplaçants

Analyse

Nous avions détaillé les chantiers du recrutement pour la saison passée dans un précédent article. Les transferts de l’été dernier n’avaient pas permis de gommer complètement les défauts de l’effectif parisien. Ce n’est pas le cas cette année où l’effectif qui sera celui du PSG l’an prochain présente très peu de points faibles.

Arrière droit

L'année dernière, avec l’arrivée d’Onufriyenko, le PSG s’est donné une solution temporaire à son problème au poste d'arrière droit. Mais l’Ukrainien qui montre d’excellentes qualités sur certains matches ne s’est pas montré assez fiable pour prétendre à une place dans l’effectif parisien.

La saison prochaine, avec les arrivées conjointes de Nedim Remili et Luka Stepancic, Paris monte clairement en gamme. Les deux joueurs sont jeunes, 20 et 25 ans, et très efficaces en attaque. Le poste est même surchargé puisque Xavier Barachet sera encore sous contrat l’an prochain. Trois arrières droits dans l’effectif, c’est un de trop. Même si Stepancic et Barachet sont actuellement blessés, la question se posera forcément de savoir si les trois joueurs seront conservés ou si l’un des trois sera prêté ou transféré. La question du titulaire sera également brûlante puisqu'il n'est pas du tout certain que Barachet, s'il reste, garde ce statut.

Gardien

Le PSG a clairement un déficit sur ses principaux concurrents européens au poste de gardien de but. Si Omeyer est reconnu comme l’un des meilleurs gardiens au monde, son remplaçant Patrice Annonay, 37 ans cet été, n’est pas fiable quand il s'agit de rentrer en jeu lorsque Omeyer est dans un jour sans. Nous avions évoqué la possibilité de prendre un jeune gardien à fort potentiel pour suppléer Thierry Omeyer et préparer l’avenir. C’est chose faite avec la signature de Rodrigo Corrales qui a le profil idoine.

Malheureusement l’Espagnol n’arrivera que l’été prochain. Si l’idée d’engager Goradz Skof pour l’intérim est excellente, on peut regretter le fait de repartir sur une saison avec deux gardiens âgés qui auront tous deux 39 ans à la reprise du championnat. Ce n’est pas une question d’âge ou de talent d’autant que les deux joueurs ont une bonne hygiène de vie mais la perspective des blessures plus récurrentes avec l'âge aurait pu inciter les dirigeants parisiens à conserver Annonay une saison supplémentaire en tant que troisième gardien dans le cas d’une blessure d’un ou des deux gardiens.

Paris sera malgré tout bien mieux armé l’an prochain et pourra lutter à arme égale avec ses concurrents européens au niveau de son duo de gardiens de but.

Pivot en attaque

C’est un des soucis pour les Parisiens depuis le début de la saison. La relation arrières/pivots génère énormément de pertes de balle, ce qui pose de multiples problèmes. L’arrivée de Jesper Nielsen devrait combler cette lacune puisque le Suédois est un des meilleurs pivot-buteurs en Bundesliga. De plus, il remplace Robert Gunnarsson qui souffre d’un déficit physique face aux pivots du handball moderne. Aussi bien défenseurs qu’attaquants, Nielsen et Luka Karabatic vont pouvoir se partager le temps de jeu pour user les défenses. Leur travail de l'ombre sera très utile pour mettre en orbite Hansen et Nikola Karabatic

Uwe Gensheimer la star du mercato

Chaque année depuis l’arrivée de QSI, Paris fait venir au moins une grosse star à l’intersaison. Après Hansen, Abalo et Dinart en 2012, Narcisse en 2013, Omeyer en 2014 et Nikola Karabatic en 2015, le PSG hand s’offre Uwe Gensheimer la superstar du championnat allemand. En plus de l’effet médiatique, il vient apporter un apport offensif indéniable lui qui est 4ème meilleur marqueur de Bundesliga.

L’équipe type sécurisée pendant 3 ans

La grande information de l’année, avec les prolongations de nombreux joueurs depuis un an, est la sécurisation de l’équipe type pendant 3 ans. Rodrigo Corrales dans les buts, Uwe Gensheimer et Luc Abalo aux ailes, Nikola Karabatic, Mikkel Hansen, Luka Stepancic/Nedim Remili à l’arrière et Luka Karabatic et Jesper Nielsen au poste de pivot sont tous sous contrat jusqu’en 2019.

Le PSG est résolument tourné vers l’avenir puisque seuls Nikola Karabatic et Luc Abalo dépassent les 30 ans dans cette liste de joueurs.

Expiration des contrats des joueurs et entraineurs

2017

 - William Accambray (27 ans)

 - Xavier Barachet (27 ans)

 - Henrik Mollgaard (31 ans)

 - Igor Vori (35 ans)

 - Daniel Narcisse (36 ans)

 - Goradz Skof (38 ans)

 - Thierry Omeyer (39 ans)

 - Staffan Olsson (52 ans)

 - Zvonimi Serdarusic (65 ans)

2018 

 - Jeffrey M’Tima (24 ans)

2019

 - Benoit Kounkoud (19 ans)

 - Luka Stepancic (25 ans)

 - Jesper Nielsen (26 ans)

 - Luka Karabatic (27 ans)

 - Mikkel Hansen (28 ans)

 - Uwe Gensheimer (29 ans)

 - Nikola Karabatic (31 ans)

 - Luc Abalo (31 ans)

2020

 - Nedim Rémili (20 ans)

 - Rodrigo Corrales (25 ans)

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux