Article 

Les changements de plan de Luis Enrique au coeur des débats lors de PSG/Newcastle

Publié le mercredi 29 novembre 2023 à 17:50 par Arthur Verdelet
Luis Enrique a décidé de sortir trois des onze titulaires vendredi soir contre Monaco (5-2), pour le choc de Ligue des Champions face à Newcastle (1-1), ce mardi soir. Au terme de la rencontre, le technicien espagnol a une nouvelle fois balayé les questions au sujet de son coaching.

Le pire a été évité, mais les questions persistent. Grand perfectionniste et disciple de la remise en question constante, Luis Enrique ne doit sans doute pas se contenter du match nul arraché dans les dernières minutes par Paris contre Newcastle (1-1), ce mardi soir. Le technicien espagnol avait une nouvelle fois surpris son monde au coup d’envoi de ce choc de la 5e journée de Ligue des Champions en titularisant Danilo Pereira, Kang-in Lee et Randal Kolo Muani.

Un changement de la recette appliquée avec succès contre Monaco (5-2) vendredi soir, en Ligue 1 et une audace qui a longtemps semblé pénaliser un PSG en manque d'inspiration et de justesse pour espérer mieux.

Nordi Mukiele sort, revoilà Danilo Pereira

Le duo formé par Milan Skriniar et Lucas Hernandez n’a pas fait long feu. Titularisés pour la première fois ensemble en charnière vendredi soir contre Monaco, les deux Parisiens avaient livré une prestation encourageante mais toutefois largement imparfaite. Mal aligné sur le second but monégasque, où Hernandez avait décidé de défendre en avançant, Skriniar a cette fois-ci été associé à Danilo Pereira.

La première titularisation du Portugais depuis un mois a entraîné le décalage d’Hernandez dans un couloir gauche qu’il connaît bien et le retour de Nordi Mukiele sur le banc. « C’est mon souhait d’avoir un effectif si complet et large. J’ai décidé de faire jouer Danilo parce qu’il possède une très bonne relance », a simplement déclaré Luis Enrique, sans aller plus loin pour justifier ses choix.

Bien moins aventureux balle au pied qu’Hernandez -130 ballons touchés mardi soir- et coupable d’une perte de balle qui aurait pu se révéler dangereuse (42e), Danilo a toutefois assuré dans le domaine aérien et les duels (4 remportés sur 4 disputés, 6 ballons récupérés), sa spécialité. Applaudi par le public du Parc des Princes à sa sortie à la 85e minute de jeu, le polyvalent portugais a été remplacé par un compatriote, Gonçalo Ramos, qui a lui dû se contenter de quelques minutes à peine.

Randal Kolo Muani trop discret, une fois encore

Titularisé lors des cinq échéances européennes du PSG cette saison, Kolo Muani bénéficie d’un crédit large auprès de Luis Enrique. L’international français (13 sélections, 2 buts) a une nouvelle fois été préféré à Ramos, et n’a pas ajouté de deuxième but à son compteur sur la scène européenne cette saison. L’ancien de Villepinte a peiné à exister, ne touchant que 3 ballons dans la surface adverse en première période et 23 toutes zones confondues lors de ses 62 minutes sur la pelouse.

Coupable de plusieurs imprécisions techniques, il a également multiplié les gestes compliqués, dont des talonnades n’ayant pu aboutir. Bradley Barcola, son remplaçant juste après l’heure de jeu, s’est lui montré sans bénéficier de plus de réussite. L’ancien Lyonnais s’est procuré plusieurs grosses occasions (66e, 67e, 90e+1, 90e+9) qu’il a à chaque fois mal négociées, illustrant malgré lui le manque de réalisme parisien du soir.

Buteur et sans doute auteur de sa meilleure prestation dans le jeu avec le PSG face à Monaco, Ramos n’a pas pu bénéficier de la continuité dont il aurait rêvé. Entré à la 85e minute, tout juste l’ancien de Benfica a-t-il eu le temps d’être averti par l’arbitre, M. Marciniak, pour avoir demandé un penalty avec trop de véhémence en fin de match (90e+5).

Lee Kang-in n’a pas spécialement fait oublier Vitinha

Vitinha n’a pour l’instant pas la confiance d’Enrique dans les grands matches européens. Après le 4-2-4 aligné à l’aller en Angleterre (1-4) et la titularisation de Barcola à son détriment, c’est Lee qui l’a devancé, ce mardi soir. De retour d’un long voyage après son passage en sélection, le Sud-Coréen avait été préservé vendredi soir contre Monaco.

Pas avare d’efforts, il a démarré sur l’aile gauche avec beaucoup de déchet (14 ballons perdus) avant de basculer dans l'axe droit en seconde période, Ruiz changeant de côté. Une position dans laquelle il a été plus à l’aise, aux côtés de Vitinha, finalement entré en jeu à la place d’Ugarte dès la 62e minute. Fatigué, Lee a cédé sa place au revenant Marco Asensio à la 82e minute. Le Portugais n'a toutefois rien fait de mieux, si ce n'est sa passe vers Dembélé sur l'action du penalty.

Luis Enrique ne se déjuge pas

« Je pense que, dans un match de haut niveau et haute intensité, les joueurs essayent de tout bien faire, mais il y a un adversaire en face », a rappelé Enrique sans s’épancher au sujet des trois changements effectués par rapport à Monaco. « Newcastle a démontré ses qualités tout au long du match. Les joueurs ne sont pas des machines, mais des individus. Ils jouent bien certains jours, moins bien d’autres. »

Des réponses génériques écartant toute remise en question de ses choix, au moins publiquement en tout cas, exactement comme à l'aller. Mais là où son équipe avait pêché à Saint James' Park de façon latente malgré son analyse personnelle, son PSG n'a pas gagné car il a raté bien trop d'occasions devant le but ce mardi soir. Un manque de réalisme dur à imputer à l'entraîneur.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 03 mars

samedi 02 mars

vendredi 01 mars

jeudi 29 février

mercredi 28 février

mardi 27 février

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee