Article 

PSG/Le Mans (4-0), les performances individuelles (2e période)

Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 16:14 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 4-0 contre Le Mans pour son premier match amical de la saison 2021/2022. Retour sur les performances individuelles des 11 joueurs utilisés par Mauricio Pochettino en seconde période, majoritairement des jeunes joueurs.

Le gardien Denis Franchi a remplacé Letellier à la pause et le jeune Italien de 18 ans a en revanche été bien plus sollicité. Il a notamment signé un bel arrêt sur une puissante frappe mancelle et a ensuite dégagé dans le foulée le corner qu'il avait dû concéder. Une bonne première avec l'équipe première pour celui qui est un habitué du groupe pro désormais.

Sur le côté droit de la défense, Nathan Bitumazala a joué en prenant le moins de risques possibles et le milieu de terrain repositionné n'avait pas vraiment les conditions pour briller. Le jeu a peu penché de son côté et il ne pouvait pas vraiment monter tandis que la cohabitation avec Nagera puis Fressange n'est jamais apparue naturelle. Défensivement, il a été plutôt propre. Côté opposé, Abdou Diallo a fait globalement le même match, de même que Teddy Alloh qui l'a remplacé en fin de match

Dans l'axe droit et avant de laisser sa place à Nehemial Fernandez Veliz pour la fin de partie, Thilo Kehrer a dans l'ensemble touché peu de ballons après la pause dans une équipe qui l'a beaucoup eu. Il s'est signalé par une relance ratée mais a surtout laissé le gros du travail à El Chadaille Bitshiabu. Le fameux gaucher de 16 ans a pour le coup eu une vraie mi-temps à jouer. Son physique hors-normes le rend facilement identifiable et il s'en est aussi servi pour faire le ménage dans les duels. Avec le ballon, on l'a vu tenter quelques relances bien senties vers l'avant. Il a aussi eu quelques difficultés dans la gestion de la profondeur, l'attaquant adverse partant dans son dos sur la plus grosse occasion adverse du match. Pour un joueur de 16 ans à peine, les débuts sont toutefois largement positifs.

Au milieu du terrain, Eric Junior Dina Ebimbe a joué le premier quart d'heure de cette seconde mi-temps, se montrant plus défensif qu'avant la pause, puis il a laissé la place à Anfane Ahamada Mze. Le milieu de terrain qui revient d'une grave blessure au genou s'est principalement concentré sur sa mission défensive et n'a pas commis d'impair avec le ballon, jouant le plus simplement possible avec des passes courtes.

L'axe du milieu de terrain a été le terrain de jeu de Xavi Simons et c'est peu dire que le milieu néerlandais a été en vue, et pas seulement à cause de sa chevelure. Il a touché bon nombre de ballons, n'hésitant pas à descendre sur le terrain pour organiser le jeu comme aller haut pour tenter de faire la dernière passe. Il a été proche de réussir cette mission à quelques reprises, y parvenant notamment sur le but de Fadiga, et il a conclu la partie d'un joli but. Il ne s'est pas économisé défensivement non plus, se montrant pressant au possible. Sa prestation est réussie mais, si le PSG a été aussi axial après la pause et dans l'ensemble peu dangereux, c'est aussi en raison des choix répétés du jeune Néerlandais.

Il n'était toutefois pas le seul à aimanter le ballon dans l'axe puisque Bandiougou Fadiga, souvent un cran plus haut que Simons, a aussi énormément touché le ballon dans cette zone du terrain, l'accaparant sans doute un peu trop. Le fin milieu de terrain s'est aussi mis en évidence en marquant un joli but et ses prises de balles ont régulièrement fait mal. Son explosivité sur les premiers mètres lui a notamment souvent permis de se mettre dans le bon sens mais il a aussi eu quelques difficultés à bien conclure ses actions, d'où l'impression un peu confuse qu'il a parfois laissée malgré une évidente bonne volonté. 

Sur le côté gauche, Ismaël Gharbi n'a pratiquement plus existé après sa première période très réussie, souffrant du manque de ballons arrivant vers lui ainsi que de l'impossiblité de s'insérer dans l'axe vu l'embouteillage. Samuel Noireau Dauriat l'a remplacé pour la fin de match et il a en revanche mieux su s'exprimer. Il est notamment à la base du dernier but avec une longue remontée de balle. Si la dernière passe ne fut pas parfaite, elle est malgré tout arrivée jusqu'à Simons.

Sur le côté opposé, Kenny Nagera et Alexandre Fressange se sont succédés et les deux ont vécu le même match. Face à une équipe du Mans positionnée proche de son but, ils ont eu toutes les peines du monde à accélérer vers le but adverse et leurs partenaires ne les ont que trop rarement utilisés à bon escient. Un rendez-vous un peu raté donc, même si ce n'était pas forcément de leur faute.

Après Kalimuendo pour le premier quart d'heure de cette seconde période, c'est Kenny Nagera qui a fini la partie en pointe et il n'a touché que très peu de ballons dans cette position, ses partenaires ne le trouvant pas plus que son prédécesseur. Il n'a pas non plus spécialement brillé au moment de les exploiter, étant aussi dominé dans les duels lorsqu'il avait décroché pour toucher le cuir.

Tous les articles autour du match PSG/Le Mans (4-0) :

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 04 août

mardi 03 août

lundi 02 août

dimanche 01 août

samedi 31 juillet

vendredi 30 juillet

jeudi 29 juillet

mercredi 28 juillet

mardi 27 juillet

lundi 26 juillet

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux