Article 

Gueye face à Dortmund, retour sur une performance défensive XXL

Publié le samedi 14 mars 2020 à 21:25 par Simon Piotr
À rebours des semaines précédentes où le Sénégalais alternait les matchs oscillant entre le moyen et l’insuffisant, Idrissa Gueye s’est montré sous son meilleur jour face à Dortmund (2-0), écoeurant les Borussens avec des récupérations de balle incessantes. Éléments d’explication.

Une histoire de contexte

Le quotidien de la Ligue 1 où le PSG impose une large possession de balle aux adversaires oblige souvent Gueye à jouer à contre-emploi. En effet, le milieu défensif se retrouve limité dans son apport avec ballon puisqu’il ne jouit que d’assez peu de liberté de déplacement dans le double pivot, contrairement à son rôle de relayeur dans un milieu à trois. Ses qualités de vision et d’orientation le relèguent au second plan par rapport à ses acolytes plus techniques au milieu (Verratti, Paredes, Kouassi).

Sans ballon, sa première mission est de contrôler les transitions adverses par du contre-pressing, un domaine où l’international sénégalais peut là aussi souffrir de par le désengagement collectif sur ce genre de tâches. Ses limites personnelles, notamment lorsqu’il a tendance à se jeter à mauvais escient dans des duels individuels en oubliant les notions d’espace et de couverture, jouent aussi en sa défaveur.

Dans ces conditions, il est parfois difficile de profiter totalement de ses qualités de gratteur de ballons hors pair qui ont amené Tuchel à insister pour son recrutement lors des deux mercatos de 2019. Face à Dortmund, ce fut une histoire bien différente.

Le retour de la compacité

Les milieux de terrain sont souvent les premières victimes d’une équipe désorganisée tactiquement et la capacité des hommes de Tuchel à maintenir le 4-4-2 très compact a clairement favorisé les tâches défensives, que ce soit pour presser haut comme pour défendre plus bas. Tout l’inverse du 3-4-3 du match aller où le bloc équipe s'était retrouvé éclaté aux quatre coins du terrain dans une logique de défense homme pour homme agressive et risquée.

C’est dans ces nouvelles conditions que Gueye a donné sa pleine mesure durant le match retour, avec un savoir-faire défensif et un volume de jeu unique dans l’effectif. Il n’est pas étonnant de le voir donner le meilleur de son football le soir où, pour la première fois de la saison à domicile, le PSG cède la possession à l’adversaire (46,9% en fin de match) et accepte de défendre plus bas.

Naturellement, il était compliqué de le voir afficher un tel rendement lorsque le manque d’efforts des uns et des autres ou le plan de jeu l’obligeait à se jeter à corps perdu dans des duels trop difficiles (visible aussi lors de la demi-finale de Coupe de France à Lyon).

100% de tacles réussis

Dans une équipe bien plus solidaire, avec un plan de jeu et des mécanismes défensifs simples, Idrissa Gueye a tutoyé des hauteurs qu’on ne l’imaginait plus forcément retrouver hors de Premier League où il était l’un des meilleurs récupérateurs. En effet, le milieu a déployé l’ensemble de sa palette défensive si particulière : volume de course, tonicité dans les appuis, rapport poids-puissance hyper favorable, capacité à ratisser devant sa surface et technique de tacle debout à en dégoûter l’adversaire.

Le joueur a tout simplement fini la rencontre avec huit tacles réussis pour huit tentés, une anomalie à ce niveau de compétition. D’ailleurs, la moitié de ses tacles a été effectuée dans le camp adverse, bien qu’il se soit comporté comme une digue devant sa défense lorsque le PSG a posé son bloc bien plus bas en fin de match.

Avec ballon, il aura fait un match propre sans être brillant, malgré tout beaucoup plus rassurant qu’au match aller où ses pertes de balle ont plusieurs fois lancé Dortmund en contre. Il a surtout permis à son partenaire du jour dans l'entrejeu, Leandro Paredes, de régulièrement faire parler ses qualités avec le ballon. Le Sénégalais lui a aussi permis de pouvoir garder la tête hors de l’eau quand il n'avait pas la balle, l’Argentin souffrant d’un manque de rythme et de qualité défensive contrastant forcément avec Gueye.

En définitive, Idrissa Gueye n’est pas le joueur le plus complet ni le plus utile au PSG en Ligue 1, il n’en reste pas moins un allié très précieux lorsque la situation se tend dans certains contextes qui exigent de défendre parfaitement sur des longues séquences. Il exprime alors tout son potentiel et ce pourquoi le club est allé le chercher à Everton.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux