Article 

L’équipe de France ne verrouillera pas Zidane avant la Coupe du Monde 2022

Publié le mercredi 1 décembre 2021 à 17:29 par Pierre Bastide
Dans une interview accordée à l'AFP, le président de la Fédération française de football a expliqué qu'il ne ferait pas patienter Zinédine Zidane dans l'attente d'une décision concernant l'avenir de l'actuel sélectionneur Didier Deschamps. Elle ne sera prise qu'à l'issue de la Coupe du Monde 2022.

Son nom a encore été associé au PSG, ce lundi soir, sur le tapis rouge du théâtre du Châtelet lors de la cérémonie du Ballon d’Or. L’avenir de Zinédine Zidane fait décidément beaucoup parler, et les rumeurs autour d’une arrivée prochaine de l’ancien numéro 10 des Bleus sur le banc du club de la capitale se sont multipliées ces dernières semaines, obligeant les dirigeants parisiens à nier une nouvelle fois une éventuelle approche.

Les dernières déclarations de Noël Le Graët devraient malgré tout relancer les spéculations. Alors que le champion du monde 1998 est régulièrement annoncé comme le successeur de Didier Deschamps sur le banc de l’équipe de France après le prochain mondial, le président de la Fédération Française de Football (FFF) a expliqué qu’un changement de tête sur le banc des Bleus à l’issue de la Coupe du Monde 2022 n’était pas garanti.

Dans un entretien accordé à l'AFP, il a bien confirmé que le sélectionneur ne sera pas prolongé avant le début de la compétition. « Il m'a répondu que, de toute façon, il aurait refusé et qu'on se reverra après la Coupe du monde ». Mais il a aussi laissé entendre que la décision finale de continuer ou non pourrait revenir à l’actuel sélectionneur, quel que soit son parcours au Mondial, avant d'envisager de faire appel à quelqu’un d’autre.

Si bien que le président de la FFF a expliqué qu’il ne ferait pas patienter l’ancien entraîneur du Real Madrid dans l’attente d’une réponse de Deschamps. « Je ne ferai pas ça. Pour diriger l'équipe de France, il faut une sacrée envie. Si tu le fais par calcul, ce n'est pas forcément le bon système. On vient de se qualifier pour la Coupe du Monde, donc ce n'est pas le moment de parler de succession. »

Une déclaration qui laisse la porte ouverte à la signature de Zinédine Zidane sur le banc d’un club l’été prochain. Reste désormais à savoir si le manque de certitude concernant son avenir en Bleu pourrait pousser le Ballon d’Or 1998 au PSG.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 24 janvier

dimanche 23 janvier

samedi 22 janvier

vendredi 21 janvier

jeudi 20 janvier

mercredi 19 janvier

mardi 18 janvier

lundi 17 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux