Article 

La fin de la « 4 Fantastiques » dépendance ?

Publié le dimanche 16 février 2020 à 19:11 par Thibaut Brossard
Depuis le début de saison, l’attaque du PSG est portée par son quatuor offensif Icardi-Mbappé-Neymar-Di Maria. Au point que peu d’autres joueurs, milieux ou défenseurs, n’avaient endossé le costume de buteurs. Depuis le mois de février, et en particulier lors du match nul à Amiens samedi, la tendance semble s’inverser. Retour en chiffres sur ce phénomène.

Après Kurzawa le 1er février face à Montpellier puis Kehrer quelques jours plus tard à la Beaujoire, ce fut au tour hier de Herrera et Kouassi d’ouvrir leur compteur de buts en championnat. Pour la première fois depuis le mois d’août, et donc à deux reprises en février, la majorité des buts du PSG fut même inscrit par des joueurs n’appartenant pas au fameux quatuor Mbappé-Neymar-Icardi-Di Maria.

Cela peut paraître logique puisque, les grandes échéances européennes approchant, le turnover offensif est plus important. Mais, par le passé, le PSG a longtemps cherché des buteurs en relais de ses attaquants donc la stat n’est sûrement pas si anodine que cela. Surtout que, comme le montre le graphique ci-dessous, à l’automne, le PSG était quand passé dans une sorte de «4 fantastiques dépendance » où ces derniers inscrivaient 90 % des buts.

La partie verte du graphique représente les buts non inscrits par le quatuor Icardi - Mbappé - Di Maria - Neymar. Cette part, importante en août (7 des 10 premiers buts de la saison) s’explique par les absences conjuguées de Neymar (plus ou moins Barcelonais) et d’Icardi (plus ou moins Intériste) et par le bon début de saison de Choupo-Moting notamment (3 buts).

A partir de septembre le quatuor magique prend le relais : ils inscrivent 5 des 6 buts de septembre (dont 3 par Neymar, en orange sur le graphe) ; puis 16 sur 18 en octobre (dont 7 par Icardi, en gris sur le graphique) ; 7 sur 8 en novembre puis de nouveau 16 sur 18 en décembre malgré le zéro pointé de Di Maria (en jaune sur le graphique). En janvier, Neymar poursuit son show avec 5 nouveaux buts (sur les 9 de l’équipe).

Février est donc très atypique par rapport à la période récente. Le PSG a pour le moment inscrit 15 buts (Ligue 1 uniquement) dont seulement 6 par l’un de ses 4 fantastiques (chacun 2 sauf Di Maria 0). Avec 6 buteurs différents, en plus du fameux « csc » : Sarabia, Cavani, Herrera, Kouassi, Kehrer et Kurzawa.

Au global, depuis le début de saison, les « 4F » ont quand même inscrit 71 % (60 sur 84) des buts du PSG (Ligue 1 et Champions League), mais seulement 40 % donc en février.

Cela porte désormais à 14 le nombre de buteurs différents (Ligue 1 et Champions League uniquement) alors que le total sur l’ensemble de la saison fut de 18 l’an passé. Sarabia a dépassé Cavani et Choupo-Moting et ce brave CSC en est quand même à 4 réalisations ! Le PSG semble donc enfin pouvoir compter sur des joueurs capables de scorer quand les stars ne sont pas là ou font preuve d’inefficacité. Un sacré luxe en relais de ses 4 buteurs d’exception !

#Stats   #Attaque   #But  


News 

Aujourd'hui

mercredi 08 avril

mardi 07 avril

lundi 06 avril

dimanche 05 avril

samedi 04 avril

vendredi 03 avril

jeudi 02 avril

mercredi 01 avril

mardi 31 mars

lundi 30 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux