Article 

Le vestiaire du PSG, Ramos, la C1, le Barça, etc, l'interview complète de Messi à Marca

Publié le mardi 23 novembre 2021 à 11:48 par Pierre Bastide
Lionel Messi s'est longuement confié à Marca dans une interview publiée ce mardi. L'argentin évoque entre autres son arrivée à Paris, l'avenir de Kylian Mbappé et la situation du Barça. Retrouvez l'intégralité des propos du joueur du PSG.

Sur ses premiers pas au PSG et l'installation de sa famille
« J'ai eu la chance d'accéder à un vestiaire avec de très bons joueurs et de très bonnes personnes. C'est le plus important. Mon adaptation a été très rapide. C'est vrai qu'au début c'était très étrange. D'un côté, il y a la difficulté de déménager après tant d'années au même endroit, mais de l'autre c'était très facile car je connaissais beaucoup de joueurs et on y parle beaucoup espagnol. Il y a de très bonnes personnes. C'est un vestiaire très uni, ça se voyait déjà de l'extérieur mais j'en ai la confirmation.

« Le vestiaire du PSG est très uni. Ca se voyait de l'extérieur, j'en ai la confirmation. »

Je suis très bien à Paris. Je me suis complètement adapté une fois que nous avons pu entrer dans notre nouvelle maison et que les enfants ont commencé l'école et leur routine quotidienne. Nous avons dû faire de nombreux déplacements en Argentine avec les matchs des éliminatoires à la Coupe du monde qui nous ont empêchés d'avoir une continuité au niveau des matchs ici. Mais je suis bien installé.

Concernant les enfants, c'était beaucoup plus facile que nous l'avions imaginé au début. Au final, ce sont eux qui se sont adaptés et se sont habitués le plus rapidement. Ils vont déjà à l'école et ils vont sûrement apprendre le français très vite, car quand il s'agit d'apprendre, les enfants vont vite. Tout cela nous nous a donné une grande tranquillité d'esprit avec Antonela. »

Sur l’avenir de Kylian Mbappé
« Lui seul sait ce qu'il a dans la tête et ce qu'il va faire. Je peux seulement dire que je suis heureux qu'il soit resté ici cette année. C'est un joueur très important pour nous et pour les objectifs que nous avons. Il est à cent pour cent concentré sur ces objectifs. Puis il décidera de ce qu'il fera à la fin de la saison. La vérité est que je ne sais pas ce qu'il va se passer. Oui, il parle très bien espagnol. Mais il parle aussi très bien anglais. »

Sur ses retrouvailles avec Sergio Ramos, son ancien rival
« Au début, c'était bizarre, après tant d'années de rivalité, en tant que capitaines du Barça et de Madrid, après tant de Clasicos joués, tant de combats sur le terrain...

« J'ai vu que Sergio Ramos est une personne formidable »

Nous nous sommes toujours beaucoup respectés, même si nous avons été de grands rivaux dans ces Clasicos. Petit à petit, il intègre l'équipe et j'espère qu'il jouera le plus rapidement possible, car il sera fondamental pour atteindre nos objectifs. Je le connaissais déjà, mais il est vrai que nous n'avions pas eu de grandes discussions, mais nous nous sommes souvent croisés. J'avais déjà une idée de qui il était car nous avions des partenaires communs en sélection espagnole. Et maintenant que nous avons pu nous côtoyer davantage à Paris, j'ai vu que c'était une personne formidable. »

Ses objectifs en Ligue des Champions

« Nous sommes l'un des candidats au titre »

« Tout le monde dit que nous sommes les grands favoris, et je ne nierai pas que nous sommes l'un des candidats au titre. Mais nous avons encore besoin de travailler pour être une équipe vraiment forte. Nous devons encore nous consolider comme équipe. Nous avons de grands joueurs. Mais nous ne sommes pas les seuls, il y a d'autres grandes équipes qui sont candidates. La Ligue des Champions est une compétition très difficile, cela la rend si belle et spéciale. Les meilleures équipes sont là et ça devient de plus en plus compliqué. Aujourd'hui, Liverpool va très bien, c'est redevenu le Liverpool vainqueur de la Ligue des champions. Il y a aussi City, le Bayern, Madrid, l’Atlético... Il y a beaucoup d'équipes qui peuvent se battre pour cette Ligue des Champions, qui est l'une des plus compétitives de ces dernières années.»

Sur les chances européennes des clubs espagnols
« Le Real Madrid est toujours compétitif. La même chose se passe avec l'Atlético et les deux seront là pour se battre. Ce sont deux rivaux très difficiles en confrontation directe sur deux matchs. Ils connaissent très bien la compétition et comment la jouer, c'est pourquoi ils font sans aucun doute partie des favoris. Barcelone traverse une phase de reconstruction avec une équipe dans laquelle il y a beaucoup de jeunes joueurs. Aujourd'hui, je pense qu'il y a de meilleures équipes que Barcelone, mais, bien qu'elles donnent maintenant cette impression, cela ne veut pas dire que plus tard ils ne pourront pas se battre - car il faut prendre en compte l'arrivée de Xavi, les rêves renouvelés et la possibilité de récupérer certains joueurs. Ils peuvent continuer à grandir et à se battre. Séville a maintenant une situation difficile dans son groupe, mais ils ont encore des options pour passer et c'est une équipe compétitive. Toutes les équipes espagnoles le montrent et l'ont montré ces dernières années en Europe, aussi bien en Ligue des Champions qu'en Ligue Europa. Ils étaient toujours là.»

Sur les raisons de son départ du Barça
« Je suis parti et le temps a passé. Ce que m'a dit la direction, c'est qu'elle ne pouvait pas renouveler mon contrat et que je ne pouvais pas rester. Vous n'avez pas besoin de chercher d'autres coupables ou de voir ce qui s'est passé. Je vais m'en tenir à ce qu'ils m'ont dit et c'est tout. J'ai toujours dit qu'à un moment donné je retournerai à Barcelone, parce que c'est ma maison et parce que je vais y vivre. Et évidemment, si je peux contribuer et aider le club, j'adorerais revenir. »

« J'adorerais revenir au Barça pour aider le club »

A propos du début de saison du Barça, le départ de Koeman, l’arrivée de Xavi sur le banc et le retour de Dani Alves
« La situation actuelle du Barça m’attriste. Je veux toujours le meilleur pour ce club. Je suis fan même si je ne joue plus là-bas maintenant. J'ai des anciens collègues et des amis au sein de l'équipe. Je veux que le club aille bien. C'est vrai qu'en championnat ils ont perdu des points, mais il en reste encore beaucoup et je ne doute pas que Barcelone reviendra.

Le traitement est toujours injuste envers les entraîneurs. C'était injuste avec Koeman, avec Valverde... Quand il y a de mauvais résultats, le plus simple est de cibler le coach, de le changer et pas les joueurs. Koeman est arrivé à un moment très difficile au club dans lequel des joueurs importants sont partis, mais il a pu lancer de nombreux jeunes joueurs. Comme je vous l'ai dit, le plus simple est toujours de blâmer le coach. Et ils le savent aussi parce que c'est leur métier.

« Avec Xavi, le Barça va grandir »

Avec Xavi, Barcelone va grandir, c'est un entraîneur qui en sait beaucoup et qui connaît parfaitement la maison. Il a passé toute sa vie à Barcelone, il est très important pour le club et les supporters. Il va être très important dans le développement des jeunes joueurs. Le club va grandir avec lui, je n’ai aucun doute. Je parle souvent avec Xavi. Depuis toujours. Nous sommes amis, nous avons partagé beaucoup de choses et depuis son départ nous sommes restés en contact. Je ne me souviens plus de ce que je lui ai dit après son retour à Barcelone. Je l'ai félicité pour cette nouvelle étape et je lui souhaite bonne chance. Bien sûr, il s'en sortira très bien car il en sait beaucoup, il est un travailleur acharné et connaît bien la maison.

Le retour de Dani Alves m'a surpris, surtout en ce moment. Je pense que cela peut être un bon ajout, tout comme l’arrivée de Xavi, notamment dans le développement des jeunes. Il va les aider à grandir car c'est un gagnant qui aime transmettre. Il le fera avec les jeunes, aussi bien en match qu'à l'entraînement. Il va avoir beaucoup d’influence en dehors des terrains grâce à son engagement et le désir qu'il a de toujours gagner. »

Sur l'affaiblissement de la Liga
« J'espère qu’elle pourra de nouveau attirer de grands joueurs et avoir les meilleurs comme c'était le cas au cours des dix ou quinze dernières années. Et comme ça l'était historiquement. C'est toujours l'un des meilleurs championnats au monde. Il est vrai que de nombreux acteurs sont partis pour différentes raisons, mais je suis convaincu qu'à l'avenir elle restera le meilleur championnat.»

Sur le retour de Cristiano Ronaldo en Premier League et leur rivalité
« United a une équipe très forte avec de grands joueurs. Cristiano connaissait déjà le club, mais c'était à une autre étape et maintenant il s'est adapté de manière impressionnante. Il a très vite marqué des buts comme toujours et n'a eu aucun problème à s'adapter. En Premier League, leurs résultats ne sont pas aussi bons qu'attendus, mais c'est une compétition très difficile et dans laquelle les choses peuvent vite évoluer. Tout peut encore changer après le mois de décembre.»

On a arrêté de concourir dans le même championnat depuis un moment. Pendant plusieurs saisons, nous avons concouru pour les mêmes objectifs. C'était une très belle étape pour nous et aussi pour les gens car ils ont beaucoup apprécié cette période. C'est un beau souvenir qui restera dans l'histoire du football. »

Sur la trace laissée en Liga
« Aujourd'hui, étant à Paris, je ne lui donne pas la valeur qu'elle a vraiment. Nous avons un match tous les trois jours et vous n'avez pas le temps d'y penser. Je me concentre sur la confrontation qui s'annonce et sur la réalisation des défis et objectifs que nous nous sommes fixés. Demain, une fois à la retraite, quand je commencerai à voir tous les records que j'ai eu la chance de réaliser, alors je lui donnerai la valeur qu'elle a vraiment. L'examiner sera quelque chose d'extraordinaire. La vérité est que c’est fou d’avoir gagné tant de Pichichis. »

Sur ses ambitions avec la sélection argentine
« L'année a été spectaculaire et incroyable au niveau national. J'ai pu atteindre l'un des objectifs qui me tenait à coeur en gagnant la Copa América. J'avais été très proche plusieurs fois mais je ne l'avais pas atteint. Nous avons aussi atteint l'objectif de nous qualifier pour la Coupe du monde. On veut aller plus loin. Nous allons très bien maintenant. Avoir gagné la Copa América aide beaucoup car l'équipe travaille différemment et est plus confiante. Mais nous savons que nous avons encore un long chemin à parcourir pour être l'un des grands candidats au Mondial. Nous essaierons d'arriver dans la meilleure forme possible. »

Sur les progrès de l'Espagne de Luis Enrique
« J'ai suivi les matchs en Espagne quand j'ai pu. Vous pouvez voir la main de Luis Enrique, vous pouvez voir que c'est sa sélection. Il a mis en place des idées très claires et ça marche en équipe. C'est une très bonne équipe, ils l'ont montré à l'Euro et en qualifications pour la Coupe du Monde. Au Championnat d'Europe, il méritait beaucoup plus même s'ils ne sont pas allés jusqu'à la finale. Ils ont fait bonne impression en ayant toujours la maîtrise du ballon lors de leurs matchs. Je rêve d'une finale de Coupe du Monde, évidemment. Contre l'Espagne ou un autre. J'aimerais participer à une nouvelle finale et atteindre un nouvel objectif. Les rêves sont toujours là. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 04 décembre

vendredi 03 décembre

jeudi 02 décembre

mercredi 01 décembre

mardi 30 novembre

lundi 29 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux