Article 

Les premiers perdants de l'ère Pochettino apparaissent déjà

Publié le lundi 18 janvier 2021 à 13:26 par Philippe Goguet
Après quatre matches, quelques joueurs du PSG apparaissent déjà comme les grands perdants du remplacement de Thomas Tuchel par Mauricio Pochettino. Leur temps de jeu s'est écroulé et leur avenir paraît pour le moins sombre.

La chute de Draxler

Si Marquinhos, Marco Verratti, Angel Di Maria ou encore Kylian Mbappé ont débuté les quatre premiers matches de l'ère Pochettino, les deux premiers les jouant d'ailleurs tous en intégralité, certains membres de l'effectif parisien sont bien loin de ce temps de jeu et voient au contraire la plupart des matches depuis le banc de touche, voire pire. Les jeunes de l'effectif souffrent du retour des blessés et seul Timothée Pembélé a eu droit à un peu de temps de jeu depuis l'arrivée de l'Argentin avec une demi-heure, par ailleurs pas très convaincante, à Saint-Etienne. Fadiga et Ruiz ont disparu et d'autres ne sont même plus conviés à l'entraînement.

Mais si le déclassement des jeunes était prévisible vu le nombre de joueurs dans l'effectif parisien, certains membres au CV bien plus fourni ne s'attendaient probablement pas au même traitement. Le cas le plus emblématique est celui de Julian Draxler. Malgré une bonne demi-heure à Saint-Etienne au départ, il n'a eu droit qu'à cinq minutes de jeu contre Brest puis aucune contre l'OM. La dégringolade a continué à Angers puisqu'il a été laissé en dehors de la feuille de match et a donc fait le déplacement pour rien. Une façon de lui montrer la porte à six mois de la fin de son contrat ? Peut-être, mais le déclassement est brutal pour l'Allemand.

Des joueurs défensifs déclassés

Celui qui semble être son concurrent direct, Pablo Sarabia, s'accroche encore et a droit à quelques minutes de jeu à chaque match. Un rôle de rotation que découvre peu à peu Ander Herrera, titulaire avant le retour de Leandro Paredes et désormais remplaçant. Mais l'Espagnol est au moins la troisième option du milieu, un rôle que lui envient probablement Danilo Pereira et Gueye. De retour de blessure, le Portugais n'a eu droit qu'à quelques minutes contre l'OM. Alors que Paris devait tenir le score contre le SCO, il est resté sur le banc, Herrera entrant à sa place.

Les débuts de l'ère Pochettino sont également compliqués pour Idrissa Gueye. Le Sénégalais a débuté les deux premiers matches mais n'en a fini aucun, dont un pour des maux de ventre. Il n'a plus été revu depuis et, comme Draxler à Angers, il était le 21e homme sacrifié lors du Trophée des champions. Très apprécié par Tuchel, il ne semble pas avoir conquis la confiance de son successeur pour l'heure alors que Pochettino le connaît bien pour l'avoir affronté de nombreuses fois en Premier League.

En défense, Mitchel Bakker est dans le même cas. Titulaire lors des deux premiers matches, il n'a plus rejoué depuis que Kurzawa a fait son retour. Plus ennuyeux pour le latéral néerlandais, son nouvel entraîneur a préféré faire glisser Abdou Diallo côté gauche lors des deux derniers matches plutôt que de le faire entrer en jeu lorsque son concurrent direct Layvin Kurzawa sortait du terrain. Pas très bon sur ses deux premiers matches de 2021, Bakker semble donc être devenu le troisième choix au poste d'arrière gauche, et ce alors que Bernat devrait revenir dans quelques semaines et encore renforcer la concurrence.

Un changement de méthode général

D'autres joueurs semblent aussi menacés à moyen terme : Moïse Kean a vu Mauro Icardi renaître de ses cendres et Kylian Mbappé être testé en pointe à Angers, Colin Dagba a laissé sa place à Florenzi sur blessure, de même que Thilo Kehrer, et les deux ne semblaient pas vraiment avoir convaincu avant. Presnel Kimpembe semble aussi devoir regagner sa place alors qu'Abdou Diallo enchaîne les rencontres dans l'axe. Absent au plus mauvais moment, Rafinha va aussi devoir trouver rapidement sa place alors que même les places sur le banc sont devenues chères.

De façon plus générale, Pochettino semble pour l'heure bien moins enclin au turnover que son prédécesseur et s'appuie donc beaucoup sur les mêmes joueurs. Pour les joueurs de rotation, il ne faut donc pas laisser sa chance quand elle se présente comme certains ont déjà pu en faire l'expérience. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 23 février

lundi 22 février

dimanche 21 février

samedi 20 février

vendredi 19 février

jeudi 18 février

mercredi 17 février

mardi 16 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux