Article 

Marquinhos/Danilo, une inversion inattendue, sauf pour Tuchel ?

Publié le mercredi 28 octobre 2020 à 11:36 par Marius Cassoly
Alors que Thomas Tuchel a surpris l'ensemble des observateurs et des supporters du PSG samedi dernier face à Dijon (4-0) en alignant Marquinhos au milieu de terrain et la recrue Danilo Pereira en défense centrale, retour sur une inversion inattendue, mais pas forcément pour l'entraîneur parisien. Et qui se répètera face à Istanbul Basaksehir ce mercredi soir (18h55) en Champions League.

Marquinhos, une position non arrêtée l'été dernier

« Aujourd'hui on n'a que quatre joueurs au milieu et seulement trois défenseurs axiaux, donc Marquinhos va jouer dans un premier temps comme défenseur central. On verra si une recrue arrive, ça pourrait changer la situation », expliquait Thomas Tuchel le 15 septembre dernier, plusieurs semaines avant la signature du milieu de terrain défensif Danilo Pereira en provenance du FC Porto, et alors que les rumeurs concernant le Portugais n'existaient même pas à l'époque puisque le transfert s'est négocié très rapidement. Une déclaration importante de l'entraîneur parisien qui permet de rappeler que ce dernier n'avait pas fixé le Brésilien à un poste précis, défense ou milieu, et ce malgré le départ de Thiago Silva à l'intersaison, enlevant donc une solution défensive qui n'a d'ailleurs jamais été remplacée numériquement, au grand dam du coach allemand de 47 ans.

Alors que la signature de Danilo Pereira dans les derniers instants du marché des transferts était présentée par l'ensemble des observateurs comme le recrutement de la sentinelle qu'il manquait au PSG depuis de longs mois désormais (voire même années), Tuchel décida finalement de ne pas suivre cette tendance en alignant le Portugais au poste de défenseur central dès son deuxième match, à savoir lors de PSG/Dijon (4-0) samedi soir en Ligue 1, avec un Marquinhos un cran plus haut sur le terrain, en position de milieu défensif.

Une inversion des postes inattendue, pas pour Tuchel ?

Bref, une inversion des postes vue comme un coup de théâtre par l'opinion publique, mais pas pour Thomas Tuchel ? Selon les informations de RMC, via son journaliste Loïc Tanzi qui a suivi l'actualité du mercato estival parisien au quotidien, Danilo Pereira a été présenté par Leonardo à Thomas Tuchel comme un renfort capable d'évoluer aussi en défense centrale, malgré sa réputation établie de sentinelle. Si le directeur sportif du club de la capitale française avait refusé à deux reprises la venue du joueur d'1.88m, une version d'ailleurs confirmée par l'agent du joueur de 29 ans, le Brésilien a finalement accepté de conclure ce transfert en mettant en avant la polyvalence de l'international portugais (41 sélections). Un complément d'information essentiel au moment où la polémique a enflé suite aux décisions tactiques de Tuchel.

Cette fameuse polyvalence n'aura donc pas tardé à être exploitée puisque Danilo Pereira a filé en défense centrale au bout de son deuxième match à Paris, en raison également peut-être du manque de ressources dans ce secteur de jeu : Thilo Kehrer était alors toujours blessé tandis que Presnel Kimpembe fut ménagé par Tuchel après un enchaînement de matches conséquent. « On a été prévenus et le coach l'a préparé dans la semaine. Ce sont des choix du coach, nous, on est là pour servir l'équipe et le club. Même si ce n'est pas mon poste principal ni celui de Danilo, on essaye de faire le maximum. Il a des choses en tête et nous on doit suivre un maximum pour bien faire », expliquait d'ailleurs Marquinhos à l'issue de PSG/Dijon, quand Danilo Pereira glissait que « ce n'est pas une position étrange pour moi, c'est une position dans laquelle je suis à l'aise ».

Un choix tactique avant tout...

De son côté, Thomas Tuchel a avancé un choix avant tout tactique concernant le positionnement de son capitaine : « C’est très facile. Marquinhos est le cœur et l’âme de notre équipe et pour ça il va jouer au milieu. Parce qu’au milieu, il a le meilleur volume, la meilleure capacité de notre équipe. (...) C’est ma décision ». Avant de confier que Danilo Pereira avait joué, selon lui, dans des caractéristiques proches de celles d'une sentinelle : « On joue très haut normalement, avec beaucoup de possession de balle. Cela veut dire qu'il a joué pendant plusieurs minutes dans la même position que comme un milieu défensif ».

« Pas une décision contre quiconque »

Avant Istanbul Basaksehir/PSG, l'entraîneur allemand a d'aileurs confirmé : « C'était une décision pour l'équipe, pas une décision contre quiconque, contre Danilo, c'était pour l'équipe. J'ai réfléchi beaucoup parce que j'aime beaucoup ce que Marqui a fait pour nous au milieu. J'ai vraiment l'impression, et c'est mon avis, qu'il est plus important qu'il soit au milieu pour nous car il peut aider tout le monde. Je l'ai expliqué il y a trois jours avant le match contre Dijon et il va jouer demain au milieu pour nous aider à gagner ce match ».

« Danilo doit maintenant s’adapter sur des détails »

Mettant même en avant les qualités de Danilo à ce poste : « Danilo est très fort de la tête, dans les duels aériens, c’est important pour nous. Il joue avec Kimpembe, qui a beaucoup d’expérience à ce poste. J’espère que ça va lui donner de la confiance. Il est très confiant avec le ballon. C’est une bonne chose pour nous car dans le foot d’aujourd’hui, le jeu commence avec le défenseur, parfois même avec le gardien. Il doit maintenant s’adapter sur des détails défensivement. C’est bien pour lui. Durant les prochains matches, j’espère qu’il pourra évoluer face au jeu sans se soucier de ce qu’il doit protéger dans son dos. J’espère qu’il va continuer à jouer avec de la confiance et le même état d’esprit qu’il a démontré depuis Dijon ».

... mais pas forcément définitif ?

Si Tuchel peut paraître très affirmatif dans son souhait de désormais placer Danilo Pereira en défense centrale et Marquinhos au milieu de terrain, l'entraîneur parisien avait laissé sous-entendre après PSG/Dijon que cela n'était pas complètement fixé et que son choix pouvait aussi dépendre des circonstances actuelles : « C'est une situation où il y a beaucoup de blessures, de changements, de joueurs nouveaux donc c'est vraiment important d'avoir Marquinhos proche de tout le monde pour aider vu qu'il est le chef ». 

Il est aussi possible d'imaginer que l'Allemand rétropédale si ses choix en question ne s'avéraient pas efficaces, selon la nature et l'intensité de la compétition notamment. Depuis son arrivée, les essais tactiques ont été nombreux mais beaucoup se sont vite arrêtés : qui se rappelle de Di Maria piston gauche face à Angers en août 2018, de Nkunku piston droit durant l'hiver de la même saison ou encore du double pivot Draxler/Verratti encore une fois au cours de son premier exercice ?

Cette inversion Marquinhos/Danilo, que nous vous présentions via les chiffres dès le lendemain de la première mise en place, n'est donc pas forcément un message envoyé par Thomas Tuchel à Leonardo, surtout quand le Brésilien a présenté Danilo comme un possible défenseur central. Ce double repositionnement résulte, au moins à cet instant, d'un choix tactique réalisé autour d'un homme considéré comme la clé de voûte défensive parisienne, à savoir Marquinhos. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 04 décembre

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux