Article 

Les U19 du PSG écrasent Montfermeil, Simons, Nagera et Labila en verve (8-1)

Publié le dimanche 18 octobre 2020 à 20:16 par Dubdadda
Sous l'impulsion de leur capitaine Simons et du duo Nagera/Labila, les U19 Nationaux du PSG ont réalisé un véritable festival offensif cet après-midi face à Montfermeil (8-1). Au classement, les Parisiens demeurent au pied du podium mais pointent désormais à seulement deux petits points du leader caennais.

La composition

Stéphane Roche a décidé d’opter au coup d’envoi pour un dispositif tactique en 4-3-1-2 avec Simons, capitaine et numéro dix derrière le duo d’attaquants Nagera/Labila. Au milieu de terrain, Kamara est en pointe basse avec un cran plus haut Bitumazala et Michut qui fête sa première titularisation depuis son retour de blessure.

Franchi – Baldé, Coulibaly, Bitshiabu, Alloh – Bitumazala, Kamara, Michut (Bikouta, 73e) – Simons (cap.) (Zahui, 83e) – Nagera (Gassama, 79e), Labila

Le match

Après seulement une minute de jeu, Montfermeil profite de l’apathie des joueurs parisiens et d’une perte de balle de Kamara aux abords de sa surface pour ouvrir le score (0-1, 1re). Les coéquipiers de Franchi réagissent par l’intermédiaire de Simons qui déclenche aux dix-huit mètres une puissante frappe du droit difficilement repoussée par le portier montfermeillois (7e). Après une nouvelle tentative de Nagera (10e), Labila égalise finalement à la suite d’un bel enchaînement : le jeune attaquant élimine son vis-à-vis dans la surface puis, dans un angle difficile, ouvre parfaitement son plat du pied droit pour trouver le petit filet opposé (1-1, 13e). 

Les visiteurs souffrent et se mettent à la faute sur une passe en retrait mal ajustée. Le dernier défenseur glisse et laisse Simons aller défier son gardien. L’ancien Blaugrana donne l’avantage aux siens à l’aide d’une petite balle piquée bien sentie (2-1, 18e). Si les joueurs de Montfermeil peinent à se montrer dangereux depuis l’ouverture du score, Franchi est vigilant et réalise une magnifique parade sur une frappe à bout pourtant (22e). Peu avant le repos, bien servi par Labila à la limite du hors jeu, Simons s’offre finalement un doublé à la suite d’un superbe enchaînement : le capitaine parisien dribble le gardien et marque dans un angle fermé malgré le retour d’un défenseur (3-1, 38e).

Au retour des vestiaires, les Parisiens poussent et Simons réalise un centre millimétré pour Bitshiabu dont la reprise du plat du pied à bout portant est magistralement repoussée par le gardien montfermeillois (52e). Omniprésent depuis le coup d’envoi, le jeune international néerlandais lance parfaitement dans la profondeur Nagera qui accélère et ouvre son plat du pied droit pour corser l’addition (4-1, 54e). A l’heure de jeu, c’est au tour de Kamara d’être mis une nouvelle fois sur orbite par Simons mais le solide milieu de terrain bute sur un portier adverse encore décisif. Labila a bien suivi et marque dans le but vide après avoir réalisé une jolie feinte (5-1, 58e). 

Les occasions se multiplient et Nagera, bien lancé par l’inévitable Simons, se fait faucher en pleine surface. L’attaquant parisien se fait justice lui-même et s’offre un doublé sur pénalty (6-1, 71e). A peine entré en jeu, Gassama participe au feu d’artifice offensif du PSG et marque de près sur un bon service de Labila (7-1, 82e). Double passeur décisif, l’attaquant parisien s’offre finalement un triplé en fin de match à la suite d’un bel enchaînement contrôle-frappe du gauche au point de pénalty (8-1, 85e).

Le jeu et les joueurs

Malgré une bonne entame de match récompensée par un but, les joueurs de Montfermeil ont énormément subi cette après-midi et peuvent remercier leur portier sans qui l’addition aurait pu être encore plus salée ! Pourtant, à l’image de la perte de balle de Kamara ou encore de la première période compliquée de Coulibaly, les Parisiens n’ont pas forcément montré leur meilleur visage et ont donné l’impression par moment d’en garder sous la semelle en multipliant notamment les touches de balle. Dans le sillage d’un Simons qui confirme match après match sa formidable ascension, les joueurs de Stéphane Roche ont cependant dominé de la tête et des épaules la seconde période et ils se sont offerts au final un véritable festival offensif au retour des vestiaires.

Au niveau des prestations individuelles, outre la promenade de santé de l’international néerlandais qui est le leader technique de l'équipe, Bitshiabu a rendu une très belle copie en défense centrale avec de solides interventions et une qualité de relance vraiment prometteuse. A l’heure où les négociations pour un premier contrat professionnel sont toujours en cours, Labila s’est quant à lui illustré avec deux passes décisives et un joli triplé.

Le point au classement

Au classement, les Parisiens pointent à la quatrième place du classement, à seulement deux petits points du leader caennais. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux