Article 

Le match, le calendrier, Mbappé, Neymar, le mercato, etc, la conf' complète de Galtier après Pays de Cassel/PSG

Publié le mardi 24 janvier 2023 à 1:25 par Bruno Hermant
Après un Pays de Cassel/PSG conclu par la large victoire de son équipe (7-0), c'est un Christophe Galtier forcément souriant qui s'est présenté en conférence de presse. Il a été question de la prestation générale, jugée satisfaisante, mais aussi forcément de l'incroyable Kylian Mbappé capitaine et auteur de cinq buts. Le coach du PSG a aussi évoqué le cas de Neymar, d'abord nerveux mais resté 90 minutes sur le terrain. Le mercato du PSG a aussi été abordé, de même que l'infernal calendrier qui attend les Parisiens.

Quelle analyse faites-vous de la prestation de votre équipe ?

« Il fallait marquer rapidement et que finalement, on a eu du mal encore à entrer dans le match. Même si on savait que l'adversaire, à qui il faut rendre hommage, aussi à tous ces supporters. Le stade était magnifique ce soir, c'est aussi ça la Coupe de France. On savait que l'adversaire sur l'entame du match allait être très compact, avec beaucoup d'énergie, avec beaucoup d'ambition aussi. Et on a mis un peu de temps pour entrer dans le match et se créer des situations. Ensuite, à partir du moment où on a marqué le premier but, cela allait être beaucoup plus compliqué pour l'adversaire et le fait de pouvoir enchaîner but sur but, cela a fait que cela a donné ce genre de match. »

On voit le planning maintenant du mois de février, c'est un mois démentiel vous attend. Marseille en Coupe de France, en championnat, il y a la Ligue des Champions, il y a Lille, il y a Monaco, est-ce que c'est le mois de vérité pour le PSG ? 

« Il faudra qu'on soit très vigilants sur l'enchaînement des matchs, sur l'aspect physique, sur la gestion de l'effectif »

« Oui mais il y aura aussi Toulouse, il y aura Montpellier, il y aura Reims dès la semaine prochaine. (Il hausse les épaules) Malheureusement le calendrier est ainsi fait et il y a ce tirage qui sera évidemment une magnifique affiche pour la Coupe de France. Il faudra aller faire une grande performance au Stade Vélodrome pour passer. Avec l'accumulation des matchs, on va jouer à partir de la semaine prochaine tous les trois, quatre jours. Il faudra qu'on soit très vigilants sur l'enchaînement des matchs, sur l'aspect physique, sur la gestion de l'effectif. Par rapport au tirage, de toutes façons pour gagner ce trophée-là, il faut battre tous les adversaires qui se présentent. C'est Marseille, ce ne sera pas facile. Mais on a l'ambition, et quand vous êtes au PSG, vous avez l'ambition d'aller au bout. La saison dernière, le PSG ne l'a pas emporté et cette année, il y a une réelle envie de gagner ce trophée. Mais il faudra éliminer Marseille au Stade Vélodrome, dans un enchaînement de matchs évidemment difficile. »

Pourquoi avez-vous décidé de laisser Mbappé et Neymar sur le terrain ? Et seconde question sur Neymar, qui a pris un carton jaune, il semble un peu irritable parfois. Est-ce que vous avez eu le même ressenti ? est-ce que cela vous surprend si c'est le cas ?

« J'ai parlé à la mi-temps à Neymar et j'ai eu la garantie qu'il allait être beaucoup plus calme »

« Oui, il a un jeu de contacts. Il est, quand il décroche, entre les lignes. Il a la volonté d'éliminer l'adversaire donc cela crée des duels? Sur le fait de les avoir maintenu tous les deux dans le match, j'ai estimé qu'ils avaient besoin de jouer et de rejouer ensemble. J'ai parlé évidemment à la mi-temps à Neymar et j'ai eu la garantie qu'il allait être beaucoup plus calme. Donc aucun risque de prendre un deuxième carton. Il me semblait important que les deux joueurs puissent jouer ensemble. Ils ont beaucoup combiné, ils se sont beaucoup cherchés, ils ont réussi des choses intéressantes. Et c'est bien aussi pour le rythme de nos deux attaquants.»

L’envie d’avoir un ou deux joueurs de plus se fait-elle ressentir au vu de votre calendrier ?

« Cela ne remet rien en cause. Le mercato n'est pas fini. On est encore dans les clous en termes de délai. J'ai dit et je repète encore une fois que Pablo Sarabia est parti et qu'on souhaite avoir au moins un joueur de plus offensif, avec un profil sûrement différent qu'était celui de Pablo. Le mercato est difficile, il y a aussi des contraintes que l'on doit respecter. Mais le club travaille dans ce sens-là pour améliorer l'effectif au vu des enchaînements et de la deuxième partie de saison. Et encore une fois, de par le calendrier la Coupe du Monde au mois de novembre/décembre, la phase retour du calendrier sera très très compacte. » 

Après les échanges de la semaine, êtes-vous satisfait du visage affiché par votre équipe ?

« L'équipe s'est bien comportée dans sa globalité. L'équipe a fait un match très sérieux. C'était aussi respecter à la fois l'adversaire mais aussi respecter les gens, tous ces supporters qui sont venus voir ce match-là. Rapidement, j'ai entendu le nombre de supporters qu'il y avait avoir en venant jouer ici à Bollaert. Et pour respecter ces gens-là, j'avais décidé d'aligner une équipe très compétitive. Cela a été le cas. Ensuite, on ne peut pas, on ne va pas faire une analyse ou faire un bilan du match parce qu'évidemment, les adversaires que nous allons jouer dans les prochaines semaines seront des adversaires d'une autre qualité. Mais dans l'ensemble, l'équipe a été très sérieuse.»

Quel regard portez-vous sur la prestation de Mbappé, auteur d’un quintuplé et pourquoi avez-vous décidé de lui donner le brassard ?

« Le brassard de capitaine, cela a été défini comme ça depuis le début de la saison »

« Le brassard de capitaine, cela a été défini comme ça depuis le début de la saison. J'avais décidé que Kylian devait être le second capitaine, il est resté au Paris Saint-Germain et il méritait d'avoir ce brassard quand Marquinhos n'est pas là. Ensuite, sur le fait de sa performance et le fait qu'il marque des buts, je crois que sur l'année civile, il avait marqué sur 56 matchs 56 buts. Il fait partie de ces très grands attaquants, de ces très grands attaquants, des attaquants de classe mondiale, sûrement un des meilleurs attaquants au monde. Il est comme ça, il est formaté pour marquer des buts, il n'a pas abusé, il n'a pas été obsédé, les buts sont venus de manière très naturelle, avec des combinaisons et des bons ballons mais c'est Kylian, son profil de buteur, son envie de chiffres et de stats.» 

Quels ont été les mots échangés avec Mbappé au bord du terrain durant le match ? 

« Il n’y avait pas l’idée de le faire sortir plus tôt. Lui comme Neymar, j'étais parti dans l'idée qu'ils devaient jouer le plus de temps possible, ensemble. La discussion portait sur le fait qu’il se rapprochait des records qu’il avait en tête. Si je l'ai encouragé ? Pour battre des records, je n’ai pas besoin de l’encourager. »

 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

vendredi 03 février

jeudi 02 février

mercredi 01 février

mardi 31 janvier

lundi 30 janvier

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee