Article 

Le match, ses choix, Neymar, Marquinhos, l'arbitrage, etc, la conf' complète de Tuchel après MU/PSG (1-3)

Publié le jeudi 3 décembre 2020 à 1:10 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel avec le sourire mais loin d'être exubérant ou triomphant qui s'est présenté en conférence de presse après la partie. Il a salué la belle partie de ses troupes, notamment l'attitude générale, relevé le rôle de leader de Marquinhos et Neymar, expliqué quelques-uns de ses choix tactiques et décrit son étonnement face à la non-expulsion de Fred en première période.

Le sentiment qui prédomine chez lui ce soir, de la fierté ?

« Non, on est arrivés dans une situation où on s'est retrouvé avec la nécessité de gagner à Old Trafford. C'est un des plus grands défis du monde de gagner ici. L'équipe a montré qu'elle n'accepte pas de perdre et c'est le plus important. On a eu des phases avec beaucoup de qualité, des phases où on a souffert mais on n'a jamais arrêté de rester ensemble, de jouer avec solidarité, on a toujours regagné notre confiance et notre qualité. Le plus important était qu'on n'accepte pas de perdre ici aujourd'hui. »

Qu'est-ce qui a fait basculer le match : l'expulsion de Fred, son changement tactique ou l'entrée de joueurs frais ?

« C'est difficile à dire. Selon moi, on a commencé très fort en 4-3-3. Avec le ballon, on jouait en 3-2 (3 défenseurs et 2 milieux axiaux) pour contrôler le match. Après le premier but, on a un peu perdu confiance et on n'a pas assez adapté notre position, on ne bougeait pas assez avec le ballon pour continuer de contrôler le match. On a perdu la confiance et la possession du ballon. On a continué avec la même structure mais on ne jouait pas de façon assez disciplinée. On commençait nos attaques trop tôt, on a fait des erreurs faciles et on n'a pas contrôlé les contre-attaques. On a eu beaucoup de chance de ne pas encaisser de deuxième but. On a ensuite décidé de changer pour un 5-3-2 et on était plus actifs sans le ballon et avec des distances plus courtes entre nous avec le ballon, il y avait plus de mouvement et de confiance. Pour moi, c'était super important que les entrants Thilo, Mitch, Rafa et Ander le fassent avec un esprit et une énergie incroyables, cela a beaucoup aidé. Ça a donné un bon impact et c'était absolument nécessaire pour avoir la possibilité de gagner ici. »

La non-expulsion de Fred à la 20e minute :

« J'ai eu l'impression du bord du terrain qu'il avait donné un coup de tête, je n'ai pas revu à la télé. L'arbitre a ensuite contrôlé le VAR et il a donné un carton jaune, ce qui est une surprise. Un carton jaune, cela veut dire qu'il a vu quelque chose. Et s'il a touché Paredes, c'est nécessaire qu'il donne un carton rouge. Je ne sais pas pourquoi il ne l'a pas fait et j'étais surpris mais je ne peux pas dire pourquoi, je n'ai pas revu à la télé. (il complète quelques minutes plus tard en anglais) J'étais surtout inquiet que mes joueurs sortent du match avec cet arrêt de jeu, je tentais de les reconcentrer sur le jeu et j'étais content que cela ne dure pas trop longtemps. »

Un PSG presque qualifié ?

« C'est exactement le mot : presque, cela veut dire que nous ne sommes pas qualifiés et c'est la réalité. Presque enceinte, ça veut dire que tu n'es pas enceinte. Presque qualifié, c'est pareil, cela n'existe pas et je ne veux pas autoriser un seul gars à croire qu'on est déjà qualifiés. On a fait un grand pas, toute l'équipe a fait un grand pas. C'était un pas en avant très dur à faire ici et je ne veux pas laisser un seul gars penser qu'on est qualifiés. On doit faire le dernier pas et c'est nécessaire de travailler encore comme des fous et de jouer avec la même mentalité, le même feu, le même état d'esprit. »

Neymar pas à 100 % mais encore décisif : 

« Oui, il a encore été décisif alors qu'il ne joue pas à 100 % comme vous l'avez dit. Marquinhos aussi a encore été décisif. Ce sont encore les deux gars qui ont été décisifs au Portugal (durant le "Final 8" de la saison passée) pour nous. Ce sont des leaders, c'est clair, ils ont encore pris leurs responsabilités quand c'était absolument nécessaire. De grandes félicitations à eux. »

Ce qu'il a dit aux joueurs à la mi-temps :

« Après la mi-temps, ce n'était pas notre meilleure phase, on a presque encaissé un deuxième but donc je ne sais pas si j'ai trouvé les mots justes. J'essaye toujours de leur donner confiance, c'était une situation extraordinaire. On a fait une réunion dimanche pour recommencer cette saison avec ce match à Old Trafford, pour montrer une autre manière, une autre faim, une autre mentalité. Je pense que Marquinhos a été très responsable de ce résultat, de cette manière, et j'espère vraiment qu'il va pousser avec moi pour qu'on puisse continuer comme ça. »

Satisfait de voir que les joueurs se sont battus et ont validé ses choix ?

« Nous sommes ensemble. Ce sont des moments où il est nécessaire d'être un coach, dans des phases où tout le monde pense que c'est facile. C'est plus facile que dans une phase comme ça. Moi, j'apprends chaque jour, j'ai fait des erreurs, mais je ne vais jamais arrêter de pousser cette équipe. J'espère que mon équipe a le sentiment que nous sommes proches et qu'on est avec elle. C'était comme ça dimanche. On sait bien que tout le monde veut avoir des résultats, on a encore eu un grand résultat à Old Trafford et je suis fier de mon équipe, très heureux. Et en même temps je suis très vigilant, ce n'est pas fini, on a commencé maintenant et je vais demander qu'on continue comme ça. Il y a des phases, c'était très exigeant aujourd'hui et ce sont trois jours avant (dimanche, lundi et mardi) qui ont été très exigeants comme entraîneur mais, en même temps, ce sont des jours qui sont vraiment des jours à vivre. Ce sont des choses difficiles, avec beaucoup de tension, des matches dans des situations compliquées. C'est la vie d'un coach et je suis très heureux d'avoir la possibilité d'apprendre chaque jour. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux