Article 

Luis Enrique prévient pour la suite : « Tous les joueurs ne peuvent pas évoluer au PSG »

Publié le mardi 14 mai 2024 à 14:24 par Arthur Verdelet
Particulièrement énervé après la défaite contre Toulouse dimanche soir (1-3), c'est un Luis Enrique très remonté contre ses troupes qui s'est présenté devant la presse à la veille de Nice/PSG. L'entraîneur du PSG a clairement mis en garde ses joueurs concernant la suite : ils sont priés de donner plus sous peine de ne pas continuer à être dans le projet du club à l'avenir.

Bonjour Luis Enrique, Warren Zaïre-Emery a déclaré hier lors des trophées UNFP qu’il avait l’intention d’enchainer l’Euro et les Jeux Olympiques. Seriez-vous favorable à ce qu’il enchaîne ces deux compétitions ? Peut-on être capable d’enchainer autant à seulement 18 ans ?

« Nous prenons en considération les désirs des joueurs en compte, mais le club les paye énormément pour qu’ils se développent »

« En premier lieu, nous sommes très peu nombreux (NDLR : il parle du nombre de journalistes présents)… Je ne savais même pas. Je ne regarde pas les réseaux sociaux, ne lis pas le journal ni n’écoute la radio… enfin, si, mais pas les informations sportives. Je ne sais pas. Il y a une différence entre le désir d’un joueur et celui du club, qui paye les joueurs. Avec cette information, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. J’aimerais être grand, blond et beau gosse, mais je ne suis pas si grand, brun et pas si moche (sourire). Il y a donc le désir et les choses opportunes ou pas à un moment donné. Nous prenons en considération les désirs des joueurs en compte, mais le club les paye énormément pour qu’ils se développent. Nous cherchons le meilleur de façon commune. Avec la direction sportive du club, nous allons analyser chaque cas individuellement et nous prendrons la décision que nous considérons la meilleure pour le joueur et le club. Ce n’est pas une décision unilatérale mais il faut qu’il y ait consensus. »

On aborde les tous derniers matches. Comment maintenir la motivation de vos joueurs au maximum en cette fin de saison ?

« Celui qui n’est pas préparé à ça, et n’est prêt que quand ça l’intéresse ou priorise ses intérêts personnels à ceux de l’équipe ne m’intéresse pas. Il ne jouera pas au PSG. C’est un message clair, très direct »

« Les joueurs seront là, présents. C’est quelque chose que j’ai dit à mes joueurs : chaque match que tu joues avec le maillot du PSG ne peut être un match quelconque. Chaque match est important. Bien sûr que les deux matches à venir ne vont rien nous apporter puisque nous sommes déjà champions de Ligue 1. Mais il y a une finale de Coupe de France à jouer dans dix jours (contre l’OL, à Villeneuve-d’Ascq, le 25 mai). Pour arriver prêts à ce match, il faut avoir de la compétition dans les jambes. Quel que soit le match, il doit être joué avec de hauts standards. C’est ce que nous voulons. Tous les joueurs ne peuvent pas évoluer au PSG. Ton attitude et ton engagement doivent toujours être poussés au maximum. C’est ce que nous cherchons au PSG depuis mon arrivée, il y a près d’un an. Celui qui n’est pas préparé à ça, et n’est prêt que quand ça l’intéresse ou priorise ses intérêts personnels à ceux de l’équipe ne m’intéresse pas. Il ne jouera pas au PSG. C’est un message clair, très direct.

Nous allons jouer à Nice demain (mercredi soir), un adversaire qui joue énormément de choses sur ce match. Ce n’est pas notre cas mais je veux voir une équipe compétitive. S’ils sont meilleurs, et ça peut arriver, surtout face à Nice, nous les féliciterons, mais nous nous devons d’être compétitifs. L’équipe doit être à la hauteur du club, des supporters. C’est un message très simple. Si quelqu’un ne voit pas les choses de cette manière, il ne fera pas partie du PSG à venir. »

Nice est l’un des deux adversaires à vous avoir battu cette saison en Ligue 1 (3-2, au Parc des Princes, le 15 septembre). Y-a-t-il un esprit revanchard particulier ?

« Pour dire vrai, non. Ils ont gagné et je les avais félicité à ce moment-là. Il n’y aucun esprit de revanche. Ils doivent avoir un niveau maximal de concentration puisque leur résultat va déterminer quelle compétition européenne ils joueront la saison prochaine. Pour nous, la motivation est surtout concentrée sur la Coupe de France, mais j’estime qu’il doit y en avoir à chaque match. Je le répète, mais tous les matches comptent. Il n’y a pas de match amical, de match sans enjeu, non.

« Après la défaite contre Toulouse (3-1, dimanche soir), j’étais en colère, dégouté »

Après la défaite contre Toulouse (3-1, dimanche soir), j’étais en colère, dégouté. Et pourtant, le championnat était déjà gagné. J’ai besoin de joueurs motivés. Tous les joueurs n’ont pas cette mentalité. Il ne s’agit pas simplement de taper dans le ballon. Il faut être un joueur différent. C’est ce que je recherche et que très peu de joueurs peuvent offrir. C’est ce que nous essayons de générer. Nous verrons demain quels sont les joueurs capables de nous offrir ça. »

Puisque vous évoquez la mentalité de vos joueurs pour l’avenir, quel bilan faites-vous de la saison de Manuel Ugarte et comptez-vous sur lui pour la saison prochaine ?

« Je ne crois pas que ce soit très juste de faire une analyse personnelle d’un joueur ou d’un autre. Bien sûr que les chiffres sont là, mes décisions et le temps de jeu également. Il faut attendre que les trois derniers matches soient passés pour faire un bilan le plus juste possible. À partir de là, l’objectif sera de préparer un effectif encore meilleur. Je l’ai répété mais mon objectif est que l’équipe soit plus forte l’an prochain. Nous y travaillons déjà et le faisons depuis le début de saison d’ailleurs. C’est un travail commun avec la direction sportive, Luis Campos et le président Nasser Al-Khelaïfi. C’est un objectif difficile, un défi stimulant. Je suis prêt. »

Quels sont les axes de progression et d’amélioration pour la saison prochaine ?

« Je veux que deux joueurs se battent à chaque poste pour pouvoir jouer »

« C’est un sujet complexe. Il y a une analyse préalable individuelle et collective de l’équipe, concernant la marge de progression, le nombre de joueurs qui arriveront dans l’effectif et à quel poste, les moyens financiers que nous aurons à disposition… Il y aurait de la matière pour dix conférences de presse et ce n’est pas encore le moment d’en parler. Mais il va y avoir du renfort dans chaque ligne. C’est un message que j’envoie aux joueurs actuels. Je veux que deux joueurs se battent à chaque poste pour pouvoir jouer. C’est dur de jouer au PSG et il faut continuer d’essayer de remporter tous les trophées possibles. Nous voulons essayer d’obtenir ce qu’aucune équipe française n’a réussi à faire jusque-là. C’est une très grande stimulation pour l’équipe et le club. »

L’entraîneur de Brest Eric Roy a été nommé meilleur entraîneur de Ligue 1 aux trophées UNFP hier soir (lundi). Est-ce une déception pour vous ?

« Non, d’aucune manière. Je félicite vraiment Eric Roy qui a gagné ce trophée et le mérite amplement. Si je ne me trompe pas, c’est l’une des équipes avec l’un des plus petits budgets et ils se sont battus d’une façon incroyable. Ils ont obtenu de superbes résultats. Je félicite Eric, mais aussi mes autres collègues qui nous ont rendu les matches difficiles tout au long de la saison. Il y a de très bons entraîneurs, de très haut niveau en Ligue 1. Je suis enchanté d’avoir remporté le championnat avec une équipe très supérieure en termes de budget mais je félicite Eric Roy et tous mes confrères en Ligue 1. »

Allez-vous continuer à faire tourner largement votre équipe pour les deux matches de Ligue 1 qu’il vous reste à disputer avant la finale de Coupe de France ?

« Oui, je pense que oui. Nous avons disputé 32 journées, il n’en reste que deux effectivement. Je dirais que oui, mais je n’en suis pas encore sûr. Ça va dépendre de comment je vais me lever demain matin, de ce qu’il va se passer pendant le voyage et d’autres choses. Je regarde énormément ce qu’il se passe pendant les entraînements, qui s’est entraîné ou pas, et de quelle manière. Je vois qui a l’oeil qui brille un peu plus qu’un autre. Je déciderai demain, mais j’ai confiance. »

Maintenant que nous savons tous que Kylian Mbappé va signer au Real Madrid, avez-vous parlé avec lui à ce sujet ?

«  Je crois qu’aujourd’hui, il pleut, mais c’est aussi une très belle journée. J’aime beaucoup ces jours de pluie, ça me rappelle ma terre natale, Gijon. Je suis Asturien à 100%. Je crois avoir parfaitement répondu à ta question (sourire). »

Le PSG reste invaincu à l’extérieur. Est-ce l’un de vos objectifs de la fin de saison ?

« C’est important pour moi de savoir qui veut vraiment porter ce maillot du PSG »

« Non, ça m’est égal de rester invaincu à l’extérieur. En revanche, c’est important pour moi de savoir qui veut vraiment porter ce maillot du PSG, défendre les couleurs de la capitale de France et représenter ses supporters. C’est ça qui est important pour moi. Qui va donner 100% de soi-même qu’il joue un match sans importance ou la finale de la Ligue des Champions ? C’est ce type de joueur que je veux pour représenter le PSG à l’avenir. Demain, ce sera un contexte parfait pour savoir de quel bois nous sommes fait. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

jeudi 23 mai

mercredi 22 mai

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

jeudi 16 mai

mercredi 15 mai

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee