Article 

Pochettino justifie son coaching et son utilisation de Wijnaldum

Publié le mardi 3 août 2021 à 18:05 par Philippe Goguet
Avec seulement trois remplacements effectués sur cinq possibles et une entrée relativement tardive de son meilleur joueur sur le banc de touche Georginio Wijnaldum, l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino a interpellé par son coaching dimanche soir lors du Trophée des Champions contre Lille. Il s'en est justifié après la rencontre.

Le PSG s'est incliné dès son premier match officiel de la saison ce dimanche face à Lille (0-1) à l'occasion du Trophée des Champions et son entraîneur Mauricio Pochettino est déjà sous le feu des critiques. La prestation collective de ses troupes n'a guère convaincu tandis que ses choix, tant au niveau des hommes que du plan de jeu, ont été fortement remis en cause après la partie. Si le banc de touche parisien ne faisait pas vraiment rêver vu les très nombreux absents, l'entraîneur argentin disposait de cinq changements pour cette rencontre et il n'en a fait que trois, dont deux dans les dernières minutes.

Le premier remplacement avait en revanche été effectuée à la 71e minute, lorsque la recrue néerlandaise Wijnaldum avait pris la place du jeune Dina Ebimbe. Alors que Mbappé n'avait même pas fait le déplacement, Kimpembe et surtout Danilo qui a repris en même temps que l'ancien joueur de Liverpool étaient quant à eux titulaires et le Portugais a même joué tout le match. Après la rencontre, Pochettino a toutefois expliqué pourquoi Wijnaldum était entré aussi tard : « Il ne pouvait jouer que 20-25 minutes, pas plus. »

Mais la condition physique du Néerlandais n'était pas la seule raison, l'entraîneur trouvait aussi que son équipe n'avait pas forcément besoin d'être changée à cet instant, ou tout du moins pas avec l'entrée d'un milieu de terrain : « Je pense que la performance jusque-là était bonne, on n’était pas loin de marquer. On avait besoin d’un joueur offensif, on avait Kenny Nagera comme attaquant, qui est très jeune. Et Ismaël Gharbi qui est rentré après, à une autre position. »

Et le coach parisien de justifier ce coaching, qu'il est évidemment facile de critiquer après coup, par l'équilibre à avoir entre ce que son équipe propose et les ressources qu'il avait à disposition sur le banc : « Quand tu es entraîneur, tu as besoin d’observer. Tu dois prendre des décisions, mais tu dois faire attention car les joueurs qui n’ont pas beaucoup d’entraînement peuvent avoir du mal. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

vendredi 24 septembre

jeudi 23 septembre

mercredi 22 septembre

mardi 21 septembre

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

samedi 18 septembre

vendredi 17 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux