Article 

PSG/Montpellier (5-2), les performances individuelles

Publié le dimanche 14 août 2022 à 2:19 par Philippe Goguet
Le PSG a largement dominé Montpellier à l'occasion de la 2e journée de L1, signant un nouveau carton offensif tout en concédant ses deux premiers buts de la saison. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Donnarumma : Prendre deux buts en étant aussi peu sollicité doit probablement être frustrant mais l'Italien a aussi sa part de responsabilités. Il arrive à être trompé à son premier poteau sur la belle frappe de Tchato qui conclut la partie mais avait déjà une légère implication sur le premier, avec un bon arrêt mais un ballon relâché au mauvais endroit. À noter aussi en première période une sortie un peu douteuse en raison de la relance qui a suivi, l'intention initiale étant en revanche la bonne. 

Ramos : Le défenseur central espagnol a pour lui sa prestance en toutes circonstances et une expérience absolument exceptionnelle qu'il sait faire parler, ce qui lui évite de nombreux désagréments. Car les premiers ballons l'ont montré en difficulté face aux jambes du jeune Wahi et il a donc fallu ruser pour éviter des duels qui auraient été perdus d'avance : des lectures parfaites en amont ou, aussi régulièrement, des fautes pour ne pas avoir à jouer le un-contre-un qui s'annonce. Ramos a bien évité le carton mais sa façon de faire comporte forcément des limites qui posent question pour la suite. Avec le ballon, il a fait le métier sans plus.

Marquinhos : Encore une fois très libre pour attaquer et pour défendre, le capitaine parisien a été un peu nulle part au final. Pas vraiment sollicité défensivement, il se fait pourtant déposer en début de match puis est catastrophique sur le premier but en laissant Wahi frapper en pleine surface. Face à Khazri, il n'a pas semblé souffrir mais n'a pas vraiment imposé sa présence non plus. Dans la relance, on l'a peu vu également.

Kimpembe : Des trois défenseurs parisiens, c'est à la fois celui qui a été le plus convaincant et a coûté le plus cher à son équipe. La partie convaincante, ce sont les nombreux duels gagnés, cette hargne pour arracher le ballon à l'adversaire et ne rien lui laisser, à l'image d'un retour sur un corner en première période. Le moins bon, outre un avertissement logique, c'est cet oubli de Khazri sur le premier but puis ce mauvais alignement sur le second qui laisse Tchato en jeu. Avec le ballon, il a été plutôt intéressant, avec notamment une passe superbe pour Messi sur le but refusé, et deux têtes dangereuses sur coup de pied arrêté.

Hakimi : Le latéral marocain a surtout été en vue durant la première période au cours de laquelle il a très bien animé son couloir droit, étirant la défense adverse avec son placement très haut. Après son but la semaine passée à Clermont, il a en revanche de nouveau eu plus de déchet dans ses centres et a peu réussi à trouver ses partenaires, même si la défense très basse de Montpellier l'explique aussi. Défensivement, il a fait un match plutôt complet avec un bon retour en début de match, quelques duels gagnés et des contre-pressings efficaces, à l'image du premier but.

Mukiele l'a remplacé pour la fin de partie, entrant donc un cran plus haut cette fois-ci.

Nuno Mendes : Le dragster du côté gauche est peu à peu entré dans son match, avec une première mi-temps trop souvent jouée arrêté malgré deux belles percées, mais sa seconde mi-temps a vite donné le ton. Le jeune Portugais était inarrêtable sur son aile et a multiplié les rushs, enflammant le côté à lui seul avant de délivrer de bons centres dans une défense pourtant renforcée. L'un d'entre eux aboutira d'ailleurs au dernier but parisien. Problème, Mendes s'est ensuite oublié sur le dernier but adverse en laissant Tchato filer au but dans son dos.

Verratti : De nouveau le milieu de terrain le plus reculé, l'Italien a beaucoup touché le ballon et l'a fait avancer comme toujours, impliquant tous ses partenaires sans distinction selon ce que demandait le jeu, mais il n'a pas éclairé la partie pour autant comme il sait parfois le faire. Défensivement, il a en revanche été plutôt présent et a réussi à gratter de nombreux ballons.

Renato Sanches l'a remplacé et a vécu une première de rêve en marquant sur ce qui semblait être son premier ballon touché avec le PSG. Par la suite, il s'est aussi montré dans le duel.

Vitinha : Dans une rencontre jouée sur un espace plus concentré que les précédentes, le milieu portugais a été moins utile et brillant que précédemment. Il a peu pesé avec le ballon, n'apparaissant par exemple sur pratiquement aucune occasion franche, et son jeu sans ballon a été moins perturbateur pour l'adversaire. Il a encore une fois beaucoup couru mais la défense regroupée adverse et les hésitations de l'attaque ont dilué l'effet constaté lors des matchs précédents. Pour récupérer le ballon, il a également été moins inspiré, et a encore fini averti.

Paredes l'a remplacé en fin de match et il est entré tranquillement dans une rencontre qui était déjà finie dans l'esprit.

Messi : La réintégration de Mbappé l'a parfois un peu plus renvoyé vers le côté droit qu'auparavant et cela peut expliquer ce début de match discret, avant qu'il n'offre une merveille de passe en profondeur à Neymar. Le n°30 parisien pouvait alors débuter sa meilleure partie de la rencontre, avec notamment un coup franc splendide sauvé de peu. L'Argentin a beaucoup cherché son compère brésilien et vice versa, parfois même possiblement un peu trop, mais le duo a bien fonctionné malgré une seconde période où Messi a un peu disparu de la circulation par moments. Il finit toutefois par une passe géniale à destination de Neymar, forcément, qui aurait mérité un meilleur sort. Pour son premier match sans être décisif de la saison, Messi a tout de même livré une partie dans l'ensemble satisfaisante, avec une belle activité au contre-pressing durant la première heure.

Neymar : Cette fois-ci, il n'a pas eu à partager la gloire avec un autre, c'est lui qui fut l'homme du match sans aucune contestation possible, et pas seulement pour son doublé. Attaquant le plus libre des trois, toujours prompt à décrocher pour attaquer depuis l'arrière, il a livré un match plein du début à la fin et a montré toutes ses qualités. Provocateur pour aller chercher des coups francs, accrocheur dans les duels pour récupérer le ballon, souvent inspiré avec celui-ci malgré un déchet forcément inévitable, le Brésilien a confirmé sa grande forme du moment malgré un mauvais geste sur Savanier et une grosse occasion ratée en début de match. Il s'est rattrapé avec un penalty impeccable et une tête rageuse et pleine de vie sur son second but. Un grand match de sa part et une ovation bien méritée à sa sortie.

Ekitike l'a remplacé pour les dernières secondes et il est entré tout sourire malgré un temps de jeu de quelques secondes.

Mbappé : Celui dont le retour était tant attendu s'est retrouvé être le joueur le plus en pointe du PSG et il s'est d'ailleurs vite mis à décrocher pour se retrouver face au but. Sa partie bascule une première fois avec ce penalty repoussé malgré une certaine puissance dans la frappe et cet échec a semblé le faire sortir de la rencontre. C'est pourtant quelques minutes après qu'il provoque le premier but d'un centre-tir vicieux. Cela n'a pas vraiment lancé son match pour autant et le boudeur Mbappé a alterné de bonnes choses, quand il a joué simple et collectif, et de très mauvaises quand il a voulu faire compliqué, perdant des ballons en quantité. Cela ne l'a pas empêché d'être au départ du troisième but, avec une relance contrée comme il l'a réussi à en produire plusieurs reprises durant le match, mais aussi buteur d'un geste instinctif et sans chichi, comme un symbole de son match. Une première sortie cette saison finalement très dure à lire, entre physique pas au point, problèmes personnels annoncés et place à trouver dans une équipe qui s'est mise à tourner sans lui. 

Sarabia l'a remplacé pour la fin de partie, entrant donc avant Ekitike sans pour autant peser plus sur le match.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

vendredi 23 septembre

jeudi 22 septembre

mercredi 21 septembre

mardi 20 septembre

lundi 19 septembre

dimanche 18 septembre

samedi 17 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux