Article 

Le PSG et les Expected Goals, ou le paradoxe Cavani

Publié le dimanche 17 mai 2020 à 19:04 par Thibaut Brossard
Pour conclure notre étude sur les tirs des joueurs du PSG en Ligue 1, nous nous sommes penchés sur l’écart entre les buts réellement marqués et les Expected Goals pour chaque individualité. Alors que le PSG marque moins de buts que ce que le modèle des expected goals prévoyait, petite revue d’effectifs pour comprendre ce phénomène. Avec notamment le paradoxal Edinson Cavani dans ses oeuvres.

Nous avions remarqué dans l’article consacré aux performances au tir de l’équipe en général que, cette saison, le PSG marque moins que le modèle ne le prévoit compte tenu des positions de tirs de ses joueurs. En clair, le PSG manque de réalisme devant le but adverse : 75 buts marqués contre 76.4 attendus. Regardons dans le détail les performances individuelles (source : understat.com).  

L’analyse joueur par joueur indique que trois des cinq principaux buteurs « sous-performent » cette saison en Ligue 1 devant le but adverse : Neymar a marqué 13 buts contre 14.7 attendus (-1.7), Cavani 4 pour 9.3 attendus (-5.3) et Di Maria 8 pour 8.4 attendus (-0.4). C’est évidemment le cas de Cavani, avec cet écart important de plus de 5 buts, qui retient notre attention et que nous allons essayer de comprendre. 

Le paradoxe Cavani

L’analyse par rencontre met tout d’abord en évidence que dans la grande majorité des matches disputés, El Matador a moins marqué qu’attendu : dans 10 matches sur 14, ses expected goals sont supérieurs à ses buts marqués. 

Mais surtout, on constate que la grande partie de l’écart global entre les buts attendus et les buts marqués, c’est-à-dire 5.3, est issue des trois derniers matches de championnat : -1.4 à Amiens, -1.4 face à Bordeaux (malgré un but inscrit) et encore -1.4 face à Dijon. On est « obligés » de rappeler que durant ces trois rencontres, il a accumulé les maladresses devant le but : loupés incroyables face à Gurtner dont un pour tuer le match à Amiens, face à face perdu contre Costil de Bordeaux et un mémorable raté face à Rünarsson de Dijon alors que les cages étaient vides devant lui.

Et au milieu de tout ça, il a quand même marqué (face à Bordeaux) son 200ème but (toutes compétitions confondues) sous les couleurs du club. Tout le paradoxe de ce joueur est résumé par cet incroyable contraste simultané entre la célébration pour ce record fantastique et les boulettes enchaînées successivement.   

Cavani moins efficace qu’attendu

La question que l’on se pose alors est la suivante : cet écart par rapport aux Expected Goals constitue-t-il un accident cette saison ou l’Uruguayen est-il coutumier du fait ? Les statistiques du site understat.com nous ont permis de remonter jusqu’en 2014-2015, sa seconde saison dans la capitale. Le constat est défavorable au Matador puisqu’au global, sur ces six exercices-là, Cavani s’est montré moins réaliste que le modèle des expected goals ne le prévoyait : 122 buts marqués en Ligue 1 contre 128 buts attendus. Autrement dit, il a marqué six buts de moins que la moyenne des joueurs dans les positions de frappes où il s’est retrouvé.

Dans le détail, cela donne deux saisons (2017-18 et 2018-19) où l’ancien Napolitain a battu le modèle, et quatre, en comptant celle en cours, où il marque moins qu’attendu. Même en 2016-17, quand il marque 35 buts et est élu meilleur joueur du championnat, la somme des occasions qu’il s’est créées aurait pu déboucher sur 37 buts.

Il y a évidemment deux façons de lire ces Expected Goals. Si l’on veut voir le verre à moitié plein, on retiendra le nombre incroyable de situations de tirs que le Matador se procure dans une saison. Mais si l’on voit le verre à moitié vide, on constate qu’il n’est pas plus efficace, pour une situation donnée, qu’un attaquant lambda. Le volume d’occasions créées fait qu’au final il finit par inscrire entre 20 et 30 buts par saison et qu’il est le meilleur buteur de l’histoire du club.

 

Pour rappel, tous nos articles sur le PSG 2019/2020 et les tirs :

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux