Article 

Les précisions de la commission de discipline sur Di Maria, Neymar et Alvaro

Publié le jeudi 17 septembre 2020 à 9:45
Réunie hier soir, la commission de discipline de la LFP a sanctionné les 5 expulsés du récent PSG/OM. Elle a aussi convoqué Angel Di Maria la semaine prochaine et ouvert une instruction sur Alvaro Gonzalez, accusé de racisme par Neymar. Via une conférence de presse téléphonique, la commission de discipline a ensuite fait comprendre que le Brésilien pourrait aussi être rattrapé pour certaines insultes.

6 matches fermes pour Kurzawa, 3 matches fermes pour Jordan Amavi, 2 matches fermes plus 1 avec sursis pour Neymar et Leandro Paredes et 1 match fermes pour Dario Benedetto. Hier soir, la commission de discipline de la LFP a tranché après les incidents ayant émaillé la fin de match entre le PSG et l'OM dimanche soir. Mais l'histoire n'est pas encore terminée. La LFP a en effet convoqué Angel Di Maria la semaine prochaine pour son crachat et a aussi ouvert une instruction contre Alvaro Gonzalez, accusé d'insultes racistes par Neymar, ce que l'entourage du défenseur espagnol nie.

Président de la commission de discipline de la LFP, Sébastien Deneux a répondu aux questions de plusieurs médias hier soir lors d'une conférence de presse téléphonique retranscrite par FootMercato. Ce dernier a commencé par préciser que la sanction de Di Maria, s'il y en a une, sera connue dès mercredi prochain : « En ce qui concerne le crachat, le joueur est convoqué pour le 23 septembre. La décision sera rendue après avoir entendu le joueur et le club ». Si la commission juge qu'il a volontairement craché en direction d'Alvaro Gonzalez, El Fideo risque jusqu'à 6 matches de suspension.

« Prendre le temps avec des éléments qui seront disséqués pour faire la lumière »

Sébastien Deneux est aussi revenu sur l'ouverture d'une instruction à l'encontre du défenseur marseillais : « Le dossier est en instruction et on n'a pas de date à donner. On donnera un calendrier bientôt. Nous allons affiner cela avec l'instructeur. Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d'éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer. La Ligue a déjà pris ses responsabilités et le fera à nouveau. Pour Neymar, c'est trois matches dont un avec sursis. L'ouverture d'une instruction, c'est de prendre le temps avec des éléments qui seront disséqués et seront soumis à chacun des deux clubs et aux joueurs pour faire la lumière ».

« S'il y a d'autres éléments, les parties pourront s'exprimer et la commission fera son travail »

Mais si l'instruction concerne officiellement Alvaro Gonzalez, Neymar n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise et certaines insultes qu'il a lui-même proférées pourrait lui coûter une sanction, comme l'a laissé entendre le président de la commission de discipline de la LFP : « Ce soir, on était saisi pour des propos à caractères racistes, éventuels et supposés, rien n'est prouvé il faut parler avec la plus grande prudence. Cela permettra à l'instruction de révéler. S'il y a d'autres éléments, les parties pourront s'exprimer et la commission fera son travail. On sait qu'il y a eu un échange de propos. Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. On va continuer d'investiguer sur les images pour apprécier s'il y aura des sanctions disciplinaires vis-à-vis d'un tel ou d'un tel. On n'a pas en l'état d'éléments précis et définitifs. C'est sans préjugés. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux