Article 

Le match, les soucis de Messi, l'utilisation des jeunes, le VAR, la conf' de Pochettino après PSG/Troyes (2-2)

Publié le lundi 9 mai 2022 à 0:36 par Arthur Verdelet
Après le match nul 2-2 de son équipe contre Troyes, l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino s'est présenté en conférence de presse et est rapidement revenu sur le match. Il a aussi longuement expliqué le temps de jeu pratiquement nul des jeunes ou commenté l'incroyable déveine de Lionel Messi.

Quel regard portez-vous sur la prestation de votre équipe ce soir ? N’était-elle pas assez concentrée sur ce match ?
« Non, je crois que nous avons bien entamé le match, puis avons commis deux erreurs ayant entraîné deux buts, dont un penalty que tout le monde a pu voir. Peut-être nous a-t-il manqué un peu de cette tension compétitive qui peut être différente quand tu joues pour quelque chose d’important. En règle générale, je pense que l’équipe méritait de gagner. Nous avons plus créé, tenté que Troyes. Nous aurions peut-être mérité un peu plus de chance. De toute façon, l’objectif était de remporter le championnat et il est déjà atteint. Nous devons tout de même conserver du respect pour la compétition, notre adversaire et toujours essayer de gagner. »

C’est une question qui revient souvent mais vous aviez promis du temps de jeu pour les joueurs en cette fin de saison sans réellement l’appliquer. Xavi Simons et Édouard Michut sont restés sur le banc tandis qu’Ismaël Gharbi est entré à la 88e minute de jeu. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ces choix et nous dire si nous allons pouvoir voir ces jeunes lors des deux derniers matchs ?
« Je n’ai jamais promis cela, mais j’ai dit que, peut-être, auront-ils plus de minutes. Certains doivent entendre les choses et les interpréter d’une autre manière. Je crois qu’à propos du thème des jeunes, nous avions un effectif dense, aussi bien au début de saison qu’en janvier après les départs de Sergio Rico et Rafinha. Cela leur permettait difficilement de jouer, même s’ils le méritaient et auraient donc pu le faire. C’est du football professionnel et pas un simple une envie d’offrir un cadeau à nos jeunes. Depuis notre arrivée ici il y a un an et demi, je crois que nous avons fait confiance à plusieurs jeunes, dont El Chadaille (Bitshiabu), qui nous a rejoint à l’entraînement dès 15 ans. C’est aussi le cas de Gharbi, Michut et Simons, qui ont pu s’entraîner avec nous dès leurs 17 ans. Ils ont besoin de temps et d’espace.

Je crois qu’aujourd’hui, nous leur avons laissé l’occasion d’être sur le banc et allons leur offrir un peu plus match après match. Comme cela a déjà été le cas pour Xavi ou Edouard, qui ont joué contre Angers ou Lyon. En regardant la composition de notre effectif, je pense que les jeunes ont eu plus de minutes qu’espéré pour se développer avec l’équipe première. C’est un sujet important parce qu’on veut toujours en avoir plus. Le plus important est le futur et donc la saison prochaine, où il faudra construire un effectif offrant aux jeunes l’espace nécessaire pour jouer. À partir de là, ils pourront obtenir un accès plus marqué à l’équipe première. »

Comment expliquez-vous le manque de réussite de Lionel Messi, qui a touché dix fois les montants cette saison ? Est-ce de la malchance, de la précipitation ?
« Je crois que c’est dû à un manque de chance. C’est incroyable parce que nous aurions pu remporter le match sur cette dernière action, où il touche la barre. C’est un joueur de la meilleure qualité possible, et je pense qu’il souffre simplement d’un manque de chance cette saison. Malheureusement, avec tous ces poteaux, il n’a pas eu l’occasion de marquer plus de buts. »

S’il n’avait pas sifflé faute de son côté, l’arbitre a été appelé par le VAR mais n’a pas pu voir les images sur le but du 3-2 refusé en bord terrain. Trouvez-vous cette décision justifiée ?
« Je crois que oui. Il n’y a pas de justification spécifique. S’il y avait faute à ce moment-là, alors, il y avait aussi penalty sur Hakimi. Ce sont deux actions qui paraissent très similaires. Pour moi, il y avait faute et penalty, mais pour eux, il y avait faute et pas penalty. L’inverse de ce que nous pensons. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux