Article 

Dortmund, PSG, le comparatif : le style de jeu (Partie 2)

Publié le vendredi 24 janvier 2020 à 14:00 par Thibaut Brossard
A quelques semaines du match aller, nous avons cherché à décrypter le jeu de Dortmund par l’intermédiaire des statistiques. Après avoir mis en évidence dans une première partie la force de frappe offensive des joueurs de Lucien Favre, ce second volet s’attarde sur le style de jeu proprement dit du Borussia, par comparaison avec celui du Paris SG.

La première partie sur l'attaque est disponible ici

Beaucoup de similitudes dans le jeu des deux équipes

Le style de jeu des deux équipes présente beaucoup de similitudes. Les deux s’appuient sur une forte possession, encore plus forte à Paris (61.3 % contre 58.5 %) qui domine évidemment le Ligue 1 tandis que Dortmund est 3ème dans cette catégorie en Bundesliga (derrière le Bayern et Leverkusen).

Cette forte possession s’accompagne logiquement d’une grande maîtrise technique : 90 % au PSG et 86.3 % à Dortmund ce qui fait des coéquipiers de Hummels les dauphins du Bayern (87.4 %) pour cet indicateur statistique. Witsel est par ailleurs le joueur le plus précis dans les passes de tout le championnat (93.5 %).

La comparaison du nombre de passes effectuées par titulaire de chaque poste ci-dessus met en évidence deux choses : la participation des latéraux est plus importante au BVB (117 à 102 dans notre exemple) et le rôle important joué par Sancho dans l’attaque (50 % de passes en plus que Reus ou Hazard).

Paradoxalement cette implication des latéraux dans le jeu ne se traduit par un nombre de centres élevé : 16.9 pour Dortmund contre 19.3 pour Paris, et avec une réussite à peine meilleure (22 % contre 21 %).

Beaucoup de jeu long par les défenseurs centraux

Sans surprise, tant le PSG utilise peu cette arme, les Allemands dominent en matière de jeu long : 56 tentatives par match en moyenne contre 39. Mais leur taux de réussite dans l’exercice est douteux (57 %).

Les joueurs de Favre sont quand même 3èmes du championnat allemand en terme de passes longues réussies par match (31.9) et le détail par joueur ci-dessous montre bien que c’est une pratique très répandue chez l’ensemble des joueurs, avec une prépondérance des défenseurs centraux.

Attention dribbleurs fous !

Autre caractéristique dont les Parisiens devront se méfier : les dribbles. Le champion d’Europe 1997 est en effet l’équipe de Bundesliga qui en tente le plus (23.4 en moyenne par match).

Le taux de réussite est par ailleurs correct (59 % contre 61 % au PSG). Ce sera donc un duel de dribbleurs puisque les Parisiens sont les leaders de ce classement en Ligue 1 (26.1 dribbles tentés par match).

Le joueur à surveiller : le jeune (19 ans) Sancho évidemment (5.6 par match) puisque c’est le joueur qui dribble le plus en Bundesliga.

Encore une fois les latéraux sont très présents dans cette catégorie statistique puisque, outre l’incontournable Hakimi (4.3), on retrouve Guerreiro (1.9 dribbles) et Schulz (1.8). A titre de comparaison, l’arrière latéral marocain à lui seul a réussi en 18 matches de championnat plus de dribbles (47) que les quatre latéraux du PSG (Bernat, Kurzawa, Meunier et Dagba) réunis en 20 journées de Ligue 1 (44).

Le graphique ci-dessus nous indique que deux des cinq dribbleurs les plus frénétiques de Bundesliga appartiennent au Borussia. Attention danger !

Dortmund, PSG, le comparatif :

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux